Le Camp musical d’Asbestos devient le Centre O3 et mise davantage sur son offre d’hébergement, tout en conservant la vocation de camp musical.

De camp musical d'Asbestos à Centre O3

Avec plus de 55 000 visiteurs par année, le Camp musical d’Asbestos est l’un des attraits touristiques majeurs de la MRC des Sources. C’est pourquoi il a décidé de changer son image de marque et de devenir le Centre O3, en mettant de l’avant son offre locative pour des séjours sur mesure. Le camp musical, qui a déjà fait sa renommée, reste en place pour la saison estivale.

La nouvelle appellation tient son origine dans l’emplacement des installations, soit le secteur des Trois-Lacs à Asbestos, d’où le Centre O3. Cela faisait déjà quelque temps que l’équipe en place envisageait ce changement, elle qui accueille déjà plusieurs événements tous les ans.

« On fait déjà chaque année une dizaine de mariages et une quinzaine d’événements d’entreprise. On voulait promouvoir l’hébergement, mais c’était difficile avec l’image d’un camp. Certaines personnes se demandent s’il y a des toilettes dans les chambres. On offre beaucoup plus qu’un camp », explique Pascal Lapointe, directeur du Camp musical d’Asbestos.

Le site comporte en effet 30 chambres d’hôtel, en plus de la résidence étudiante, plus souvent destinée au séjour des campeurs. On compte aussi cinq salles de réception, pouvant accueillir jusqu’à 500 personnes, de même qu’un service de traiteur.

L’été, la base de plein air offre piscine, terrain de volley-ball et terrain de tennis, tandis que l’hiver, les sentiers de ski de fond et de raquette sont à proximité.

La vocation du camp musical, sur laquelle la réputation de l’organisme s’est bâtie, demeurera, mais pour la saison estivale. « Le camp existe depuis 57 ans, sa réputation est faite. Ça marche toujours bien, des gens de partout s’y inscrivent », souligne Pascal Lapointe.

L’organisme d’Asbestos offre aux jeunes musiciens quatre camps tous les étés. Des séjours qui durent deux semaines, contrairement à la plupart des autres camps du genre, qui prennent fin au bout d’une semaine. « Ça permet de doubler l’apprentissage, c’est impressionnant! estime M.Lapointe. Il faut aussi savoir que, dans notre cas, les enseignants dorment sur place. Ça crée vraiment une ambiance conviviale et familiale pour les jeunes. »