Bracelet de l’Empire romain datant du Ier s. apr. J. C. Verre. 8,3 cm (diam.) MBAM, don de Harry A. Norton.

Coup de maitre au Musée Beaulne

SHERBROOKE – Plus de 80 vases et verreries, provenant d’un peu partout dans l’histoire de l’humanité et faisant anciennement partie de la collection personnelle de Harry Norton, seront exposés à nouveau dans l’ancienne demeure familiale (le château Norton, devenu aujourd’hui le Musée Beaulne de Coaticook), après avoir été légués au Musée des beaux-arts de Montréal.

Pour le Musée Beaulne de Coaticook, qui réalise ainsi un véritable coup de maitre, ce sera la plus grande exposition de son existence, présentée du 16 juin 2019 au 19 janvier 2020.

« On sait que Harry a pris la relève de son père [l’inventeur coaticookois Arthur Norton] et a été un grand voyageur. Il avait aussi un goût raffiné pour les cultures étrangères », raconte le président du conseil d’administration du Musée Beaulne, Roch Létourneau. « Il a fait l’acquisition de ces vases et verreries chez un antiquaire de New York. Nous avons la chance d’avoir toutes les informations quant à la provenance de chaque pièce. Harry Norton en a acquis entre 80 et 110. »

L’exposition aura un caractère d’autant plus spécial que cette verrerie antique était autrefois conservée au château Norton, avant d’être léguée à l’Art Association of Montreal.

« Nous avons des photos pour démontrer que ces pièces étaient bel et bien ici, poursuit Roch Létourneau. Harry Norton a été membre de l’Art Association of Montreal, un groupe d’anglophones qui avait une passion pour l’art. Il a fait un legs testamentaire à cet organisme, qui est devenu le Musée des beaux-arts de Montréal et qui possède toujours ces vases et verreries. Il y a d’ailleurs au musée un escalier qui porte le nom de Harry Norton. »

Collaboration admirable

L’idée d’organiser une telle exposition trotte dans l’esprit des administrateurs du Musée Beaulne depuis plusieurs années et est maintenant réalisable grâce aux contributions généreuses de leurs partenaires.

« Cette idée d’exposition remonte à 2012. Nous voulions l’obtenir pour le 150e anniversaire de Coaticook en 2014, explique le spécialiste des arts antiques. Les coûts étaient trop élevés. L’ancien ministre et député Luc Fortin nous a par la suite orientés vers des programmes d’aide. On peut dire que c’est un peu grâce à lui si nous avons obtenu cette exposition. Nous aurons 84 artéfacts. »

M. Létourneau précise que le MBAM offre une collaboration exceptionnelle dans la réalisation de cette exposition d’envergure, ce qui a facilité grandement les choses.

« Nous avons une belle relation avec eux. Notre conseil d’administration a communiqué avec le leur et ils ont gracieusement décidé de nous aider, donc on peut dire que l’exposition est faite en collaboration avec le MBAM. Ça a pris beaucoup de patience et de persévérance. C’est une belle aventure et nous avons extrêmement hâte de présenter cette exposition historique à la population », conclut-il, indiquant que tous les Coaticookois et Coaticookoises ayant une preuve de résidence pourront visiter l’exposition gratuitement.

Flacon (Sidon, Phénicie), Ier s. apr. J. C. Verre soufflé moulé. 7,8 x 4 cm. MBAM, don de Harry A. Norton
Cruche du Proche-Orient, IVe-Ve s. apr. J. C. Verre soufflé. 17,3 x 10,2 cm. MBAM, don de Harry A. Norton.