L’artiste sherbrookoise Juli Ann animait la place de la Cité mercredi midi.

Clôture des concerts de la cité : les Sherbrookois au rendez-vous

Culminant avec le très attendu spectacle de Koriass jeudi soir et avec une performance de Triton Trio devant les épicuriens de Bouffe ton Centro, la 32e programmation des Concerts de la Cité devrait se terminer sur une note à l’image de la saison, croit sa responsable Annie Santarossa.

« On voit que c’est vraiment les gens d’ici qui se sont approprié les Concerts de la Cité. Les Sherbrookois étaient encore une fois au rendez-vous cette année, partage Mme Santarossa. Il y en a pour tous les goûts. Certains sont là à chaque spectacle. On jase avec eux, on recueille leurs commentaires. C’est la meilleure rétroaction qu’on puisse avoir. » 

Parmi les coups de cœur de cette saison de plus de 40 spectacles gratuits au centre-ville : la visite du chanteur hawaïen Mike Love, le 11 juillet dernier, le spectacle de la fanfare française Pigswana orchestra du 25 juillet, et l’hommage à Aretha Franklin du lendemain, qui se sont tous deux tenus dans l’enchanteur Carré-Strathcona.

« On a même dû refuser certaines personnes à la porte pour le spectacle de Michel Pagliaro », avance Mme Santarossa à propos de l’événement qui a dû être déplacé au Théâtre Granada en raison de la pluie. 

« C’est vraiment de jongler avec la météo qui a été le plus difficile cette année. On essaie de garder ça a l’extérieur le plus possible, mais on ne veut pas non plus trop compliquer la vie des artistes », explique la coresponsable de la programmation, qui estime à trois ou quatre le nombre de spectacles qui ont finalement eu lieu en salle intérieure. 

Seul un spectacle a dû être annulé. En raison d’un ciel déchaîné et d’un manque de lieu de diffusion couvert, les Sherbrookois n’auront pas pu voir Jérôme Charlebois comme prévu, le 11 juillet au Carré-Strathcona. 

Une 33e année

Selon l’organisatrice, une 33e édition devrait bel et bien voir le jour. « Ce qu’il restera toutefois à valider, ce sont les lieux de diffusion. Avec les travaux prévus au centre-ville, il se peut que les emplacements des spectacles changent. On va trouver une solution, ça, c’est sûr », note-t-elle. 

Le but des Concerts de la Cité demeure le même, et ce depuis sa création, soutient-elle. « On veut offrir un tremplin intéressant pour les artistes émergents, poursuit Mme Santarossa. Mercredi midi, par exemple, c’était une artiste sherbrookoise, Juli Ann, qui foulait les planches de la place de la Cité. Les artistes prennent souvent le temps de remercier l’équipe et la Ville de leur permettre de jouer dans un lieu de diffusion professionnel et gratuit pour les spectateurs. »  

Jeudi, le rappeur Koriass montera sur la scène de la place de la Cité à 20 h. « On s’attend à avoir une grande foule, on annonce beau! » commente Mme Santarossa, précisant que cette cour intérieure a déjà pu accueillir près de 3500 personnes.