Claude Boucher  : « Ce sont mes enfants qui m’ont convaincu en me disant que j’avais tellement vécu d’événements dans ma vie que je pourrais en faire un livre. »

Claude Boucher se raconte

SAINT-DENIS-DE-BROMPTON — L’ex-député de la circonscription de Johnson et ancien maire de la municipalité de Saint-Denis-de-Brompton Claude Boucher publiera ses mémoires. À 76 ans, ce militant péquiste à la retraite a choisi de retracer l’histoire des ancêtres de sa famille et une partie de sa carrière politique qui a occupé 13 ans de sa vie.

Intitulé Je n’ai pas oublié de vivre, Claude Boucher raconte ses souvenirs d’une vie « tortueuse et hasardeuse ».

« Ce sont mes enfants qui m’ont convaincu en me disant que j’avais tellement vécu d’événements dans ma vie que je pourrais en faire un livre. Je retrace mes origines françaises et raconte l’histoire de ma famille, de mes grands-parents et de mes parents. J’ai paraphrasé Johnny Hallyday pour le titre », mentionne l’auteur.

Claude Boucher a décidé de coucher sur papier ses mémoires en ne se référant à aucune publication écrite parue durant sa carrière.    

« Les moments dont je me rappelle sont les plus importants dans ma vie. Je ne me base que sur mes souvenirs. Je n’ai pas fait de recherche pour valider certaines choses. En ce qui concerne la politique, j’aurais pu écrire un livre au complet sur le sujet », affirme Claude Boucher.

L’autobiographie est déjà éditée. « Je présenterai mon livre officiellement au Salon du livre de Sherbrooke à l’automne 2019 », annonce celui qui rédige présentement une version romanesque de sa vie.

« C’est tout à fait différent. Avec le roman, on peut se permettre d’inventer et on possède une certaine liberté dans l’écriture. On peut parler d’un événement, mais de façon différente que dans une autobiographie. Dans ce roman, je dévoilerai d’autres pans de ma vie que celles écrites dans mon premier livre », déclare Claude Boucher.

Celui qui a milité pour le Parti québécois pendant une quarantaine d’années a choisi l’an dernier de cesser de s’impliquer activement au sein du parti. « J’ai milité de 1969 jusqu’en 2017. Il est maintenant temps de laisser la place à la future génération. Ce sera à elle de décider si l’indépendance du Québec aura lieu. Pour ma part, j’y crois encore », affirme sincèrement l’ex-député.

Claude Boucher