L'acteur Robert De Niro et le réalisateur Martin Scorsese

Netflix sortira d’abord en salles le plus récent Scorsese

NEW YORK — Netflix offrira au plus récent film de Martin Scorsese une sortie en salles d’environ quatre semaines, en novembre, avant de le diffuser sur son réseau.

L’entreprise a annoncé mardi que l’épopée policière à gros budget The Irishman sortira en salles le 1er novembre, jusqu’à sa diffusion sur la plateforme le 27 novembre.

Les projets de sortie du long métrage le plus cher de Netflix — il aurait coûté près de 200 millions $ — avaient fait l’objet de nombreuses conjectures depuis le début. Le réalisateur est l’un des plus ardents défenseurs du cinéma en salles, mais il avait admis que son contrat avec Netflix ne prévoyait pas nécessairement de sortie en salles.

The Irishman, qui utilise de nombreux effets de «rajeunissement numérique», comprend une distribution étoilée — Robert De Niro, Al Pacino, Joe Pesci, Harvey Keitel... Le film relate l’histoire de Frank Sheeran (De Niro), homme de main de Jimmy Hoffa (Pacino), le dirigeant syndical mafieux. The Irishman ouvrira le Festival du film de New York le 27 septembre.

Pression sur Netflix

Les propriétaires de salles ont fait pression sur Netflix pour donner à The Irishman une distribution traditionnelle à grande échelle; Netflix a plutôt annoncé que le film serait distribué dans «certaines salles» seulement. Les grandes chaînes américaines, y compris AMC et Cinemark, refusent de présenter des films qui ne respectent pas la fenêtre d’exclusivité standard de 90 jours avant une diffusion par d’autres moyens.

L’automne dernier, Netflix a commencé à sortir certains films d’abord dans quelques salles, comme Roma, d’Alfonso Cuaron, puis The Ballad of Buster Scruggs, des frères Coen, et Bird Box, avec Sandra Bullock. Cet automne, ils élargiront cette stratégie à d’autres sorties et, dans certains cas, prolongeront la durée des représentations dans quelques salles jusqu’à environ quatre semaines — comme pour le Scorsese.