Le Festival de cinéma de la ville de Québec aura bel et bien lieu, du 16 au 20 septembre. La 10e édition n’aura toutefois pas le lustre auquel on peut s’attendre d’un tel anniversaire, COVID-19 oblige. Elle se déroulera «principalement en ligne»,
Le Festival de cinéma de la ville de Québec aura bel et bien lieu, du 16 au 20 septembre. La 10e édition n’aura toutefois pas le lustre auquel on peut s’attendre d’un tel anniversaire, COVID-19 oblige. Elle se déroulera «principalement en ligne»,

Le Festival de cinéma de la ville de Québec aura lieu… en ligne

Le Festival de cinéma de la ville de Québec aura bel et bien lieu, du 16 au 20 septembre. La 10e édition n’aura toutefois pas le lustre auquel on peut s’attendre d’un tel anniversaire, COVID-19 oblige. Elle se déroulera «principalement en ligne».

Dans un court message expédié aux habitués du FCVQ, on précise que «la forme exacte que prendra notre festival vous sera communiquée sous peu».

Le Festival peaufine les derniers détails, révèle Ian Gailer en entrevue téléphonique. «On a essayé d'éviter les sacro-saintes plateformes», lance le directeur général du FCVQ.

Notamment parce qu'il aime «l'obligation de l'horaire» qui vient avec la présentation de films selon un horaire prédéterminé. C'est la forme que prendra cette édition, raccourcie en raison de la pandémie.

On a aussi déplacé l'événement d'une semaine, histoire de bien prendre une distance avec le 31 août, date-limite décrétée par la Santé publique pour la tenue des festivals, petits ou grands. Les discussions avec les autorités visent à déterminer ce qui pourra — ou non — être présenté en «réel». 

Rappelons qu'on a récemment permis aux salles de spectacles et de cinéma de hausser leur capacité d'accueil de 50 à 250 places. Dans ce contexte, «qu'est-ce qu'un festival?» s'interroge à haute voix Ian Gailer.

Par ailleurs, le eCampus sera de retour, sous une forme virtuelle, aux mêmes dates. Conférences et ateliers de professionnels du cinéma seront offerts en ligne. L’inscription est gratuite.