Si Christian Marc Gendron s’est surtout fait connaître du grand public lors de la dernière saison de La voix, l’artiste aux multiples talents roule sa bosse depuis belle lurette en tant que musicien, compositeur, interprète et même producteur.

Christian Marc Gendron, l’homme-orchestre

Parler de Christian Marc Gendron, ce n’est pas vraiment simple. Pas que ce soit complexe en soi, mais cet artiste a tellement accompli de choses avec succès qu’il faut décider par où commencer, car il semble avoir tous les talents : auteur-compositeur-interprète, pianiste, producteur et plus.

Musicien professionnel, il a mis sa polyvalence au service de nombreux artistes pendant une bonne partie de sa carrière, avant de décider d’être lui-même le clou de son propre spectacle, avec sa grande complice sur scène et compagne de vie, Manon Séguin, artiste elle-même, qui mène aussi une belle carrière, surtout en Ontario, d’où elle est originaire.

Christian Marc Gendron a ainsi collaboré aux succès des Roch Voisine, Sylvain Cossette, Mario Pelchat, Bruno Pelletier, Nanette Workman, Andrée Watters, France D’Amour, pour ne nommer que ceux-là, avant de se produire lui-même. Sa polyvalence et son talent sont tels qu’il s’est même permis, avec les années, d’écrire des chansons pas seulement pour son propre répertoire, mais aussi pour plusieurs artistes. Sa voix a même pu être entendue en publicité, à la télévision et à la radio, de même que pour des musiques de film.

« Ma vie n’est pas plate, c’est varié. Je ne m’ennuie pas! admet-il. Être sous les projecteurs, ça fait une grosse différence par rapport à accompagner un artiste. Ce n’est pas la même attention, c’est un autre genre de stress. Quand j’accompagne Mario Pelchat qui chante Les parapluies de Cherbourg, je ne veux pas me tromper. Mais seul devant le public, je suis dépendant de la technique, des artistes qui m’accompagnent. Les deux formules me nourrissent très bien, même si j’ai moins l’occasion maintenant d’accompagner d’autres artistes. »

Son premier disque, éponyme, date déjà de 2010. Son deuxième album, qui s’intitule Irréversible (2014), connaît autant de succès que le premier.

Pour une 80e fois...

Celui qui a été candidat de Lara Fabian dans la dernière saison de La voix et s’est rendu jusqu’aux quarts de finale amènera bientôt son spectacle Piano Man Experience au Festival Saint-Zénon de Piopolis, pour une 80e représentation (un tour de scène bien rodé donc), avec son épouse qui assurera le rôle de choriste et même de chanteuse solo. Du deux pour un, en quelque sorte!

Le public aura droit à ce que le chanteur considère comme les plus grandes chansons écrites pour le piano, autant en anglais qu’en français, d’ici et d’ailleurs. Elton John, Jerry Lee Lewis, Claude Léveillée, Ray Charles, Fats Domino et bien sûr Billy Joel figurent au programme.

« C’est un hommage, en même temps, aux grands chanteurs qui ont popularisé ces chansons. Dans l’église de Piopolis, en version acoustique, c’est agréable à cause de la proximité avec le public. L’an passé, je me souviens du très beau moment que j’y ai vécu en accompagnant Mario Pelchat. »

Travailler avec son épouse, c’est loin d’être compliqué pour lui. « Ça facilite beaucoup les choses, car on aime être ensemble et travailler ensemble. Elle me connaît tellement bien, elle m’aide beaucoup avec un paquet de petits détails. On s’assure d’être heureux tous les deux dans ce qu’on fait, on s’entraide. Elle aussi a ses stress et doit être sécurisée », affirme-t-il sans hésitation.

vroum! vroum!

Questionné sur son travail de chanteur et musicien pour des contrats en publicité, il confie que ce n’est jamais pareil.

« On fait toujours des trucs différents, même parfois des choses qu’on ne s’attendait jamais à faire. Comme lorsque j’ai chanté les vroum! vroum! dans la publicité télévisée de Mazda! J’en ai fait quelques-unes aussi pour la station de radio 98,5. Ou encore quand on m’a commandé la chanson pour la scène finale de Lance et compte : je savais un an d’avance que l’héroïne allait mourir. J’ai trouvé ça gratifiant et troublant, avec beaucoup de pression. Les producteurs veulent des chanteurs expérimentés, car ils ne veulent pas payer pour s’éterniser en studio! »

Ayant trop de cordes à son arc, il se dit difficile à suivre... « Je ne suis pas unidirectionnel, même le public est mêlé. Les médias et les collaborateurs aussi, à l’occasion! »

Un grand projet qu’il caresse, c’est d’avoir un enfant avec son épouse Manon. Un rêve qui est en passe de se réaliser, puisqu’elle est enceinte d’un peu plus de cinq mois.

« Nous profitons du moment présent pour le travail, car il va falloir faire des choix peut-être déchirants. Elle devra s’absenter, mais nous sommes très heureux. Car tout le reste, c’est de la musique, c’est divertissant. Nos deux carrières vont très bien, nous avons une sécurité mentale et financière, mais nous ne sommes plus dans la vingtaine. On appelle ça la maturité et c’est très important pour nous, cet enfant! »

Vous voulez y aller?

Piano Man Experience
Christian Marc Gendron
Samedi 15 juin, 20 h
Église Saint-Zénon de Piopolis
Entrée : 30 $

Vendredi 27 septembre, 20 h
Salle Maurice-O’Bready
Entrée : 44 $ (étudiants : 34 $)