Shauit est en spectacle au Festival des traditions du monde ce soir, au Centre Julien-Ducharme.

Chants autochtones... et reggae !

Pour visiter d'autres cultures, il n'est pas toujours nécessaire de changer de continent. Shauit, auteur-compositeur-interprète de Maliotenam, dans le nord du Québec, fait voyager ses fans dans la musique de ses origines autochtones.
Il chante en français, en anglais, en créole, mais la langue qu'il préfère partager est l'innu. « C'est une façon bien spéciale de présenter une partie de ma culture à la population », explique Shauit.
Avec leurs paroles engagées, les chansons de l'artiste racontent l'amour, l'espoir, la paix et le respect, sans oublier l'environnement, un aspect important de la culture autochtone. « J'aime bien montrer que nous aussi, les autochtones, pouvons faire partie des cultures de la planète. C'est une façon pour moi de montrer qu'on fait partie de cette terre » raconte l'artiste.
Accompagné de ses musiciens, c'est avec authenticité que Shauit se présente sur scène pour chanter sa culture à la population, sur des airs de reggae, avec une touche de pop. « Ma musique amène les gens à danser, à chanter. J'adore mon métier et ça paraît quand je performe », lance le chanteur.
Parti en tournée avec le rappeur de renom Samian, l'artiste autochtone travaille sur un premier album complet, qui devrait sortir à la fin de l'été 2016. Samian le décrit d'ailleurs comme « le premier et l'unique reggae man au monde qui chante en innu ».
Son tambour à la main, Shauit présente ce soir son univers au Festival des traditions du monde. « Je serai accompagné d'un bassiste,
d'un batteur d'un claviériste et d'un guitariste. »
Vous voulez y aller?
Shauit
Jeudi, 19 h
Scène Loto-Québec
Festival des traditions du monde