De passage à Sherbrooke mercredi, Jean-Pierre Ferland sera de retour à la Salle Maurice-O'Bready le 10 février prochain pour présenter son tour de chant, Jean-Pierre arrive en ville.

Chansons jalouses, chanteur heureux

Il a bien pensé prendre sa retraite, Jean-Pierre Ferland. Il a même essayé. Mais voilà, chez lui, hors du circuit, c'était l'ennui. « Une vraie platitude! » s'exclame-t-il. Aux jours ternes, il a préféré le bonheur. Et pour lui, le bonheur, c'est chanter. Il lançait donc, il y a deux semaines, un album tissé des chansons qu'il aurait voulu écrire, emprunté au répertoire des Félix Leclerc, Gilles Vigneault, Jacques Brel, Léo Ferré, Diane Tell, Éric Lapointe, Robert Charlebois, et on en passe. Ses dix Chansons jalouses sont en fait autant d'hommages. « Je n'en ferai pas un spectacle, cela dit. Mais je pourrais piger dans ce répertoire-là pour les rappels, lors de mes concerts », dit l'auteur-compositeur-interprète, qui était de passage à Sherbrooke mercredi et qui sera de retour à la Salle Maurice-O'Bready le 10 février prochain pour présenter son tour de chant, Jean-Pierre arrive en ville. « C'est un spectacle qui change tout le temps parce que d'une fois à l'autre, je raconte des anecdotes, je bouge les chansons, je m'amuse. J'ai deux choristes avec moi et quatre excellents musiciens », note le père du Petit roi. Envie de l'entendre fredonner Bozo un brin? Visionnez notre vidéo ci-bas.