<em>Passer à l’ouest</em>, Dumas, <em>Traces </em>(2009)
<em>Passer à l’ouest</em>, Dumas, <em>Traces </em>(2009)

Chanson de circonstance [VIDÉO]

Steve Bergeron
Steve Bergeron
La Tribune
Le 16 septembre 1620 est une date capitale pour les Américains : c’est ce jour-là que le Mayflower quitta le port de Plymouth, en Angleterre, pour le Nouveau Monde, avec à bord une centaine de colons fuyant les persécutions contre les protestants. Encore aujourd’hui, on les considère comme les fondateurs du pays. Selon la légende, on leur devrait le premier Thanksgiving, en remerciement envers les Indiens qui les aidèrent à survivre. Même si la moitié d’entre eux n’a pas traversé le premier hiver, on estime que 35 millions d’Américains seraient, 400 ans plus tard, leurs descendants directs. Dumas n’a évidemment pas écrit sa chanson Passer à l’ouest en pensant précisément à eux, mais plutôt au courage de tous ceux et celles qui ont abandonné leur pays, souvent en direction du couchant, dans l’espoir d’une vie meilleure. « Des hommes / Face à l’inconnu / Contemplant /L’immensité / Cet autre monde / Et ses secrets.