Richard Séguin, Journée d'Amérique (1988)

Chanson de circonstance

L'ANGE VAGABOND
Richard Séguin
Journée d'Amérique (1988)

Lundi, ce sera jour d’élection, mais ce seront aussi les 50 ans de la mort de Jack Kerouac, emporté à 47 ans par une cirrhose du foie, après une vie d’errances et d’excès. Son roman Sur la route, vendu par millions, a non seulement inspiré toute une génération (la Beat Generation ou beatniks), mais aussi un genre cinématographique, le film routard (road movie), ainsi que plusieurs auteurs-compositeurs importants, dont Tom Waits et Bob Dylan. Chez nous, le natif de Lowell (Mass.) a toujours fasciné, du fait de ses origines canadiennes-françaises (son véritable prénom était Jean-Louis). Outre Pierre Flynn (Sur la route) et Sylvain Lelièvre (Kerouac), l’écrivain a évidemment inspiré L’ange vagabond à Richard Séguin, qui a fait une lecture typiquement québécoise du poète, celle de la blessure identitaire d’un homme qui n’a, malgré tout, jamais laissé tomber ses origines, tentant de panser ses plaies par le voyage.