<em>Docteur</em>, Térez Montcalm, <em>Quand on s’aime </em>(2015)
<em>Docteur</em>, Térez Montcalm, <em>Quand on s’aime </em>(2015)

Chanson de circonstance

Steve Bergeron
Steve Bergeron
La Tribune
Quelle est la plus vieille école de médecine en Occident? Peut-être celle de Bologne, l’université y ayant été fondée en 1088. La date exacte de création de la faculté reste toutefois inconnue. Par contre, des documents attestent que celle de Montpellier prend forme le 17 août 1220, jour où le légat du pape Honoré III concède ses premiers statuts à l’universitas medicorum. Ce sont donc 800 bougies qui seront soufflées après-demain. Évidemment, la médecine a des racines encore bien plus anciennes, pour ne pas dire immémoriales. Comme l’amour, en fait. D’ailleurs, les auteurs de chansons ont été nombreux à comparer l’amour à une maladie. Même Claude Nougaro, lorsqu’il a traduit le standard américain Fever en Docteur, n’a pu s’en empêcher : « Être amoureux ou malade / Ça finit toujours par un lit. » Pour l’occasion, réécoutons donc la version afrojazz de Térez Montcalm.