Céline Dion après les «Billboard Music Awards» en 2016, cérémonie durant laquelle on lui a remis un prix hommage «ICON Award» pour souligner l'ensemble de sa carrière.

Céline a 50 ans: une vie en dix moments mémorables

MONTRÉAL — Céline Dion célèbre vendredi son 50e anniversaire.

La diva québécoise, toujours très ouverte avec son public, a connu de nombreux moments mémorables au fil des ans, tant dans sa carrière que dans sa vie personnelle. La Presse canadienne vous en présente dix:

Un premier passage à la télévision québécoise

C’est le 19 juin qu’une toute jeune Céline Dion, âgée d’à peine 13 ans, fait sa première apparition télévisée à une émission animée par Michel Jasmin. Elle y chante la chanson «Ce n’était qu’un rêve», qui sera incluse sur son premier album «La Voix du Bon Dieu», lancé quelques mois plus tard.

C’est à la demande de René Angélil, qui avait pris la jeune chanteuse québécoise sous son aile, que Michel Jasmin avait accepté d’écouter un enregistrement de la chanson. Convaincu, il a ensuite demandé à ses recherchistes de lui trouver une place dans son émission, permettant ainsi au public de découvrir le talent de la jeune fille.

«Une colombe» devant le pape

Le 9 septembre 1984, le pape Jean-Paul II amorce son séjour au Canada en commençant par se poser à Québec. Deux jours plus tard, après une messe à la basilique Notre-Dame, il se rend au Stade olympique pour assister à un spectacle présenté par quelque 2400 jeunes. Parmi eux, Céline Dion, 16 ans, interprète le désormais classique «Une colombe».

La jeune chanteuse se produit alors devant une foule de plus de 60 000 personnes et les images de sa prestation font le tour du monde.

À la conquête du monde

Céline Dion connaît du succès au Québec et en France, et souhaite maintenant pousser sa carrière plus loin. En avril 1990, elle fait paraître son tout premier album en anglais, «Unison», lançant du même coup sa carrière internationale. Outre la pièce titre, l’album contient les chansons «Where Does My Heart Beat Now» et «(If there was) Any Other Way».

Elle en vendra plus d’un million d’exemplaires aux États-Unis.

«Je ne peux pas accepter ce trophée-là»

Quelques mois après le lancement de «Unison», Céline Dion remporte le Félix de la meilleure artiste anglophone au gala de l’ADISQ. C’est sa soeur, Claudette, qui présente le prix et qui lance fièrement «C’est Céliiiine!» pour annoncer la gagnante.

La chanteuse jette alors un regard entendu à son gérant René Angélil, puis se dirige vers la scène. Après un moment de silence, elle prononce les désormais célèbres paroles: «Je ne peux pas accepter ce trophée-là.» Elle se dit fière de son album en anglais, mais précise qu’elle n’est pas une artiste anglophone. Elle fut longuement applaudie par le public dans la salle.

«Partout dans le monde, je dis que je suis fière d’être Québécoise, et j’aimerais faire une suggestion aux gens de l’ADISQ. Au lieu d’appeler ça la nomination pour l’artiste anglophone de l’année, pourquoi on n’appellerait pas ça l’artiste québécois s’étant le plus illustré sur un plan international?», a-t-elle lancé.

L’ADISQ ne reste pas sourde à sa proposition, puisqu’elle crée l’année suivante la catégorie de l’artiste s’étant le plus illustré dans une autre langue que le français.

L’histoire d’amour

Le 17 décembre 1994, Céline Dion épouse son gérant et amoureux, René Angélil. L’événement hautement médiatisé s’est déroulé à la basilique Notre-Dame, à Montréal. Pas moins de 500 invités, dont de nombreuses célébrités, assistent à la cérémonie.

René Angélil et Céline Dion se sont aimés en secret avant de dévoiler publiquement leur relation lors du lancement de l’album «The Color of My Love», en 1993. Au moment de leur mariage, ils étaient respectivement âgés de 52 et de 26 ans.

Pour l’occasion, Céline avait revêtu une impressionnante robe blanche à longue traîne, en plus de porter un diadème couvert de cristaux.

Quelques années plus tard, en 2000, le couple renouvelle ses voeux lors d’une faste cérémonie à Las Vegas.

Chanson thème d’un film culte

Céline Dion interprète en 1997 la chanson thème du film «Titanic», qui connaît un succès monstre au cinéma. «My Heart Will Go On» atteint des sommets de popularité et permet à la chanteuse de gagner un Oscar, un Golden Globe et quatre Grammy.

Pour les 20 ans du film culte, les Billboard Music Awards ont invité Céline Dion à rechanter «My Heart Will Go On», le 21 mai 2017. Tant sa prestation que sa tenue - une excentrique robe blanche aux énormes manches bouffantes - ont attiré l’attention.

Le désir d’être mère

Céline Dion voulait être mère, mais tomber enceinte n’a pas été pour elle chose facile. La chanteuse n’a jamais caché ses problèmes de fertilité ni le fait qu’elle a eu recours à la fécondation in vitro pour donner naissance à ses enfants.

En 2001, elle a eu un premier fils, René-Charles.

En 2010, le couple a de nouveau recours à des traitements de fertilité qui lui permet de donner deux petits frères à René-Charles, en octobre. Les jumeaux sont baptisés Nelson et Eddy, en hommage à Nelson Mandela et Eddy Marnay.

Viva Las Vegas

En mars 2003, Céline Dion s’installe à Las Vegas pour y donner le premier spectacle dans une salle construite expressément pour elle, le Colosseum du Caesars Palace.

Un premier contrat de trois ans est renouvelé jusqu’en 2007. Puis, après une pause, la chanteuse revient s’y installer en 2011. Trois ans plus tard, elle suspendra momentanément sa carrière pour soutenir son mari, gravement malade.

Elle remonte sur la scène du Colosseum en août 2015. René Angélil s’éteindra quelques mois plus tard, le 14 janvier 2016. Un mois plus tard, elle recommence les spectacles.

Céline Dion demeure sous contrat avec le Caesar’s Palace jusqu’en 2019.

«Take a kayak!»

Un ouragan aux conséquences catastrophiques et une entrevue à CNN seront à la source de l’une des citations les plus mémorables de Céline Dion, une phrase qui a marqué la culture pop et que plusieurs citent encore aujourd’hui: «Take a kayak!»

En septembre 2005, peu après le passage destructeur de l’ouragan Katrina à La Nouvelle-Orléans, Céline Dion est invitée à l’émission de Larry King à CNN, où elle parle du don de 1 million $ qu’elle a versé à la Croix-Rouge pour venir en aide aux victimes.

Une Céline Dion émotive se demande pourquoi il n’y a pas davantage d’efforts pour aider les personnes coincées dans les lieux inondés et suggère de «prendre un kayak» pour aller les chercher et les mettre en sécurité.

Icône de la mode

Céline Dion, icône de la mode? Il semble que la quasi-cinquantaine allait bien à la chanteuse, dont les tenues ont fait tourner plusieurs têtes dans les dernières années, à commencer par un chandail surdimensionné du Titanic valant plusieurs centaines de dollars qui avait attiré les regards en 2016.

Un an plus tard, ses looks continuent de faire jaser, qu’elle assiste à une première ou qu’elle déambule tout simplement dans les rues de Paris.

Une vidéo tirée d’une séance de photos pour le magazine «Vogue», diffusée en ligne en juillet 2017, déclenchera de nombreuses réactions, tant admiratives qu’humoristiques. Elle aura même droit à une parodie très réussie lors du «Bye Bye 2017», dans laquelle Céline est interprétée par Marc Labrèche.