Le guitariste Mike Goudreau entouré de quelques-uns des musiciens qui gravitent autour de ses nombreux projets, dont quelques-uns qui ont participé au plus récent album de Boppin Blues Band. De g. à dr. : Ben Deschamps, Dany Roy, Mike Goudreau, Al Bourgeois, Maxime St-Pierre et Norman Lachapelle.

Boppin Blues Band : célébrer un quart de siècle de blues

Armé du son résolument cuivré qui le caractérise et de sonorités rétro parfaitement assumées, le Boppin Blues Band revient à la charge avec le lancement d'un sixième album enregistré en compagnie de Mike Goudreau, un des bluesmen les plus en vue du Québec.
Toujours actif 25 ans après ses débuts, le Boppin Blues Band ne veut décidément pas mourir. Le groupe ne monte sur scène qu'un nombre limité de fois chaque année, mais ses membres aiment se retrouver lorsque les circonstances le permettent.
Fondateur du Boppin Blues Band, l'auteur-compositeur-interprète de Stanstead Mike Goudreau souligne que tous les membres du groupe sont des passionnés. « On aime tous le même genre de musique et, en plus, on est de très bons amis, confie-t-il. Deux des musiciens, Dany Roy et Maxime Saint-Pierre, sont comme mes frères ou presque. »
Non seulement le groupe est-il tissé serré, mais il a vraisemblablement adopté la bonne formule pour durer. « Tous les membres ont une carrière à côté, alors ce n'est pas nécessairement facile de garder l'intérêt en tout temps. C'est pour ça qu'on choisit nos contrats. De cette manière, on a du plaisir chaque fois qu'on donne un spectacle », explique Mike Goudreau.
Puisqu'elle fête son 25e anniversaire et lance un nouvel album pour l'occasion, la formation musicale devrait appuyer quelque peu sur l'accélérateur durant les prochains mois. Elle planifie en effet offrir plus de spectacles qu'à l'habitude au cours de l'année à venir.
Sweet Blues
Bien que le nouvel opus soit le sixième du groupe, il est le 18e pour Mike Goudreau. Le titre de l'album, Sweet Blues, évoque de toute évidence ce à quoi aspire la formation : un blues sympa qui s'écoute aisément.
Quoique la totalité des pièces du disque soit accessible, toutes n'ont pas été trempées dans le même blues.
Tantôt le son des années 1940 et 1950 s'impose alors qu'à d'autres moments, on plonge dans un univers plus près du rock. Des accents swing et jazz pimentent également les douze pièces.
« Le contexte dans l'industrie de la musique n'est pas facile. Les disques que je fais ont donc deux objectifs : ils me donnent une chance de me faire connaître encore plus du public et me permettent d'augmenter mon offre de chansons aux éditeurs. J'essaie juste de présenter des chansons de styles variés pour les éditeurs, qui sont capables de placer mon matériel à la télévision et au cinéma. »
En dix ans environ, Mike Goudreau a refilé quelques centaines d'oeuvres de son cru à des éditeurs de musique installés à différents endroits autour du globe. De nombreux réalisateurs ont greffé une de ses pièces à un segment d'émission ou de film.
« Cette collaboration rentabilise mes disques. Disons que c'est un peu mon plan de retraite. Ça a commencé tranquillement, mais ça décolle vraiment aujourd'hui », note l'artiste, dont la musique a notamment été entendue par les fidèles des séries Gotham et NCIS : Los Angeles.
Avec Garou
Par ailleurs, Mike Goudreau a récemment participé à une tournée de douze spectacles avec le chanteur d'origine sherbrookoise Garou, lequel se passe évidemment de présentation.
« On a pris 19 vols en trois semaines pendant cette tournée, confie l'artiste. On est allé en Russie, en Moldavie, en Biélorussie, en Azerbaïdjan, en Roumanie et en Ukraine. C'était assez dur. Mais ça a été une super expérience. »
En 2017, Mike Goudreau repartira en tournée en compagnie de Forever Gentlemen, un trio de chanteurs composé de Garou, Corneille et Roch Voisine. « J'avoue que je ne manque pas de travail en ce moment. Je suis chanceux! »