Isabelle Laflèche est l’auteure des best-sellers internationaux J’adore New York, J’adore Paris et J’adore Rome.

Bonjour Girl: de la chick lit, version ado

Isabelle Laflèche est l’auteure des best-sellers internationaux J’adore New York, J’adore Paris et J’adore Rome. Avec Bonjour Girl, sorti en librairie cette semaine, la Dunhamienne d’adoption se lance dans la chick lit pour adolescentes.

« J’ai eu un flash grâce à une amie qui enseigne à la Parsons School of Design à New York, puis l’envie d’écrire une autre série que celle qui met en scène Catherine [l’héroïne de sa série J’adore, ndlr], explique Mme Laflèche. Quand une jeune lectrice de 14 ans m’a contactée pour me dire qu’elle avait été intimidée sur les réseaux sociaux, ça m’a marquée. Ça a été l’élément déclencheur pour me lancer dans ce nouveau roman. »

Bonjour Girl, c’est l’histoire de Clémentine Liu, 19 ans, qui débarque dans la Grosse Pomme pour réaliser son rêve le plus cher : étudier à la Parsons School of Design. Durant son parcours scolaire, la passionnée de mode lance son blogue, qui devient très populaire grâce à sa façon originale de présenter des tendances plus diversifiées, et suscite beaucoup de jalousie, de critiques et d’intimidation. Reste à savoir si sa relation avec Jonathan, un photographe de mode qui la courtise dans les restos les plus branchés, tiendra le coup... et si elle l’aidera à passer à travers la tempête.

« Il y a beaucoup de chick lit pour adolescentes, concède Isabelle Laflèche. Mais je crois que ce qui me distingue, c’est que j’y incorpore des sujets de société, tels l’intimidation sur les réseaux sociaux et un plaidoyer pour une mode plus diversifiée. »

Prémonition
En effet, bien que plusieurs années séparent l’auteure de sa protagoniste, une même passion les unit : la mode. Isabelle Laflèche a toujours démontré de l’intérêt pour ce domaine. « Ça a toujours fait partie de ma vie, admet-elle. J’ai toujours eu un rapport très puissant avec les vêtements. Ç’a peut-être été une façon d’exprimer ma créativité. »

Cette créativité, l’ancienne avocate ayant œuvré auprès des plus grands cabinets de Toronto, New York et Montréal l’a longtemps refoulée. Jusqu’à ce qu’un jour, une voyante lui partage son impression : « Tu ne fais pas ce que tu dois faire dans la vie. Tu dois écrire. Et tu seras reconnue mondialement », lui aurait-elle dit.

Bonjour Girl est le premier roman jeunesse d’Isabelle Laflèche. Il est sorti en librairie mercredi.

C’était en 2004. Isabelle avait 34 ans. Elle est revenue à Montréal, et s’est inscrite à quelques cours d’écriture à l’Université Concordia. « Pour voir si elle [la voyante] avait raison. » Elle a eu la piqûre.

Adepte de chick lit et de séries telles Sex and the City ou encore de films dans le genre Le Diable s’habille en Prada, ç’a été tout naturel pour elle de mouler sa plume à ce style. La Catherine de sa série J’adore est d’ailleurs directement inspirée d’elle-même dans son ancienne vie, surtout dans le premier tome, très autobiographique, reconnaît-elle.

En anglais, etc.
Parfaitement bilingue, Isabelle Laflèche écrit en anglais. « Pour avoir accès à un marché plus grand », admet-elle sans détour. Mais elle participe de près à la traduction de ses bouquins en français, tient-elle à préciser.

En plus de la langue de Molière, ses livres sont traduits en allemand, en tchèque et en polonais.

Bonjour Girl aura une suite, sait-on déjà, puisqu’au minimum une trilogie est prévue. Le deuxième tome de la série verra le jour en 2019, est-il déjà annoncé.

Isabelle Laflèche est également en train d’écrire un quatrième tome à sa série J’adore, dévoile-t-elle.

« Je ne regrette aucunement d’avoir abandonné le droit. Je n’étais pas heureuse dans mon ancienne carrière. En fait, le plus beau cadeau qu’on puisse me faire et qu’on me fait souvent, c’est de recevoir des messages de jeunes professionnels me confiant que mes livres les ont aidés à franchir la porte pour entamer un changement de carrière. »

« C’est tellement salvateur ! »