Céline Dionne et Michel Paquette présentent «Binôme» au P’tit Bonheur de Saint-Camille jusqu’au 26 novembre.

Binôme: la moitié qui inspire l'autre

Il allie le dessin, la numérisation et le collage, tandis qu’elle privilégie la peinture acrylique additionnée de techniques multiples. Ensemble dans la vie et dans l’art, Céline Dionne et Michel Paquette ont poussé la passion un peu plus loin en proposant «Binôme», un corpus d’œuvres qu’ils ont réalisées en s’inspirant du travail de l’autre.

Le couple de Sherbrookois évolue depuis plusieurs années en arts visuels. De la photographie à l’aquarelle en passant par la sculpture, la création a toujours été omniprésente dans leur vie. Les deux ont d’ailleurs complété il y a quelques années un diplôme de 2e cycle en pratiques artistiques actuelles.

« C’était la première fois qu’on travaillait de cette façon, se baser sur l’œuvre de l’autre pour en créer une à son tour », explique Céline Dionne.

Si Céline produisait la première peinture, Michel s’en servait comme inspiration et vice-versa. Tout ça dans le même atelier. Chaque création peut être autonome, mais avec Binôme, elles portent le même titre, étant donné la proximité du processus créatif à leur origine. Elles figurent d’ailleurs côte à côte dans l’espace Hortense du P’tit Bonheur de Saint-Camille.

« On savait depuis le début qu’on voulait essayer cette façon de travailler, mais on est vraiment agréablement surpris des résultats. Ça nous a emmenés sur des terrains inattendus, ça s’est révélé vraiment inspirant », confie Michel Paquette.

Ce dernier commence son travail en dessinant au crayon, puis il le numérise et l’importe dans un logiciel de modification comme Photoshop où il procède à certains rehaussements.

Sa compagne utilise plutôt l’acrylique à laquelle elle ajoute parfois de l’encre, de la gravure ou du crayon. Deux méthodes de travail divergentes qui ont su se réunir pour cette exposition.

Comme Mitchell et Riopelle

« C’est drôle, car on a appris qu’au Musée national des beaux-arts de Québec, il y a une exposition qui fait le croisement entre les œuvres du couple formé de Jean-Paul Riopelle et de Joan Mitchell. On voit qu’il y a de grands artistes qui ont emprunté le même passage que nous », souligne Michel Paquette.

Pour le couple, ce travail d’une année a été réellement inspirant et a permis une belle évolution artistique de part et d’autre. Devant ce beau succès et l’enthousiasme des gens présents au vernissage, Céline Dionne et Michel Paquette n’excluent pas l’idée de retravailler en suivant le même processus créatif.

Pour ceux qui désirent rencontrer les artistes, ils seront présents lors de la dernière journée d’exposition, le 26 novembre prochain dès 13 h. L’après-midi sera conclu par le décrochage des tableaux.

Vous voulez y aller?
Binôme
Céline Dionne et Michel Paquette
Espace Hortense du P’tit bonheur de Saint-Camille
Jusqu’au 26 novembre
Entrée gratuite