Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Arts en bref        

Steve Bergeron
Steve Bergeron
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Souligner la Journée nationale des peuples autochtones

Directrice de la Galerie Métissage de Lac-Mégantic, Jo Cooper, artiste métisse originaire du Manitoba mais établie en Estrie depuis plus de 45 ans, s’est assurée de souligner dignement la Journée nationale des peuples autochtones (21 juin), en invitant deux conférenciers à la Galerie Métissage : l’anthropologue abénaquise Nicole O’Bomsawin le 20 juin à 13 h 30 et l’archéologue métis Paul Carignan le 21 juin à la même heure. Ils aborderont notamment l’importance de l’eau dans leur propre culture et au sein des communautés amérindiennes contemporaines et préhistoriques.

Étant donné l’espace restreint, il vaut mieux d’abord appeler à la galerie pour signaler sa présence aux activités du 20 et 21 juin. Si le nombre de visiteurs est élevé et que le temps le permet, Jo Cooper tentera de transporter les activités à l’extérieur, ou alors offrira aux gens d’assister à une webdiffusion des événements. 

+
Diffusion de Pisitokan

Réalisé par les Estriens Myriam Leblond et Pierre-Luc Racine, Pisitokan, croire en chacun de ses pas est un documentaire suivant pas à pas une initiative qui visait le renforcement de l’identité culturelle de jeunes Atikamekw, en collaboration notamment avec le Centre d’amitié autochtone de Lanaudière. À travers différents défis sportifs vécus au sein de la collectivité, on assiste à l’affirmation de l’estime de soi de dix jeunes de la communauté. Le film sera présenté à Ici Télé le lundi 21 juin à 23 h 30 et offert également sur Ici Tou.tv, mais sachez également que le film sera présenté en salle au public estrien, le 29 juillet, dans le cadre de la programmation estivale du Festival Cinéma du monde de Sherbrooke.

Le documentaire <em>Pisitokan</em>, croire en chacun de ses pas, sera diffusé le 21 juin à Ici Télé en attendant sa présentation au Festival Cinéma du monde de Sherbrooke.

+
Expo À l’origine

Sculpteur de sens et archéologue de l’intangible, l’artiste estrien Luc Pelletier propose le corpus Comme l’arbre, je suis. Formé de sept séries composées de sculptures de bois, de poèmes et d’installations inusitées dont une reproduction de son atelier, ce projet est présenté à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du CCYLB. Duo, Fleurs, Monolithe, At The Funeral, Inner Fire, Mono p’pa rental, Potential sont soutenues par les strophes de cet aède de l’humanité. Pelletier met en relief l’enseignement du vivant, juxtaposant unicité et collectivité, où l’homme et la nature s’interpellent et se complètent. Fraternité, souffrance, sérénité... Ses propos sont à la fois personnels et universels.

Au Centre culturel Yvonne L. Bombardier de Valcourt, jusqu’au 15 août.