ADISQ: le groupe Misteur Valaire récompensé

Arcade Fire a dominé le palmarès des lauréats de L'Autre Gala de l'ADISQ et du Gala de l'industrie qui se déroulaient mercredi en remportant trois Félix, dont celui de l'album anglophone de l'année pour Reflektor. Le groupe montréalais d'envergure mondiale, qui brillait par son absence, était suivi de près par Jimmy Hunt, Serge Fiori et Patrick Watson, qui ont remporté deux statuettes chacun.
Outre le prix de l'album anglophone de l'année, Arcade Fire s'est vu récompensé en tant qu'artiste québécois s'étant le plus illustré hors Québec (une évidence) et en tant qu'arrangeur de l'année.
Pour son dixième anniversaire, le groupe sherbrookois Misteur Valaire a remporté son deuxième Félix en carrière. Après Golden Bombay, en 2011, c'était au tour de Bellevue d'être marqué du sceau du meilleur album électronique. Avec une pincée d'ironie, les musiciens ont remercié, par la voix de leur chanteur et claviériste Luis Clavis, tous ceux qui les ont influencés, dont MC Mario, DJ Abeille, DJ Daniel Desnoyers et... D-Gerry Boulet.
À sa sixième nomination à l'ADISQ, Arthur L'aventurier a enfin pu déposer un premier Félix dans son sac de voyage, celui de l'album jeunesse de l'année, grâce à ses chansons inspirées de son périple en Afrique. «Vingt ans de carrière, premier Félix, très content» a reconnu d'entrée de jeu le Sherbrookois d'origine, né François Tremblay, qui portait son chapeau d'explorateur pour l'occasion. Profitant de sa tribune, il a longuement fait l'éloge de la passion et du talent des artistes québécois.
Le Trio Jérôme Beaulieu, mené par un diplômé en musique du Cégep de Sherbrooke, pourra se vanter d'avoir réalisé le meilleur album de jazz création l'année dernière. Les musiciens, qui sont montés sur scène avec de drôles de faux dentiers, ont remercié le Centre d'art de Richmond de leur avoir permis d'y faire la préproduction de ce Chercher l'équilibre.
C'est le défunt chanteur drummondvillois Georges Hamel, mort en février dernier, qui a obtenu, à titre posthume, le Félix de l'album country de l'année dans la catégorie country pour son populaire disqueJe reviens de très loin.
Le Bal à l'huile et Habana Café, deux groupes d'ici, ont quant à eux vu leur chance de recevoir un Félix des mains des Denis Drolet (les animateurs de la soirée) leur échapper, dans les catégories des musiques du monde et de la musique traditionnelle. Le prix du scripteur de spectacle, dont pouvait rêver Vincent Vallières, a été plutôt été remis à Michel Rivard.
Les statuettes restantes seront remises dimanche, lors du gala animé par Louis-José Houde.
Album de l'année - Alternatif
Maladie d'amour, Jimmy Hunt
Album de l'année - Choix de la critique
Maladie d'amour, Jimmy Hunt
Album de l'année - Anglophone
Reflektor, Arcade Fire
Artiste québécois de l'année s'étant le plus illustré hors Québec
Arcade Fire
Album de l'année - Bande sonore originale
Le Chant de Sainte Carmen de la Main, Artistes variés
Album de l'année - Classique/orchestre et grand ensemble
Blanc, Angèle Dubeau & La Pietà
Album de l'année - Classique/soliste et petit ensemble
Scènes d'enfants, Daniel Clarke Bouchard
Album de l'année - Classique/vocal
Lettres de Madame Roy à sa fille Gabrielle, Marie-Nicole Lemieux, Orchestre symphonique de Trois-Rivières, Jacques Lacombe
Album de l'année - Country
Je reviens de très loin, Georges Hamel
Album de l'année - Hip-Hop
Rue des saules, Koriass
Album de l'année - Instrumental
Missing Time, Pawa Up First
Album de l'année - Jazz création
Chercher l'équilibre, Trio Jérôme Beaulieu
Album de l'année - Jazz interprétation
Noël, Julie Lamontagne
Album de l'année - Jeunesse
Arthur L'aventurier en Afrique, Arthur L'aventurier
Album de l'année - Meilleur vendeur
Serge Fiori, Serge Fiori
Album de l'année - Musique électronique
Bellevue, Misteur Valaire
Album de l'année - Musiques du monde
Adouna, Karim Diouf
Album de l'année - Réinterprétation
La symphonie rapaillée, Artistes variés
Album de l'année - Rock
Jour de nuit, Éric Lapointe
Album de l'année - Traditionnel
Ce monde ici-bas, De Temps Antan
Album ou DVD de l'année - Humour
Le show caché 2, Louis-José Houde
Spectacle de l'année - Humour
Être, André Sauvé
Spectacle de l'année - Autres langues
Patrick Watson symphonique, Patrick Watson
Vidéoclip de l'année
Bull's Eye, Louis-Jean Cormier