Dimanche, au Marché de la gare, une foule de gens se sont rassemblés pour une flash mob organisée par l’école primaire du Sacré-Cœur, qui souligne son 45e anniversaire.

ABC au Marché de la gare

SHERBROOKE — La chanson fétiche de l’école primaire du Sacré-Cœur, ABC, a résonné au Marché de la gare dimanche après-midi. Des élèves d’aujourd’hui et d’autrefois, des enseignants, des retraités, des membres du personnel ainsi que leur entourage se sont rassemblés pour prendre le temps de souligner le 45e anniversaire de l’établissement.

« J’ai lancé l’invitation comme ça, je ne pensais pas qu’il y aurait autant de monde », s’étonnait Ève-Marie Kieffer-Després, enseignante de violon et d’expression musicale. Son idée, imaginée à l’improviste, a voyagé de bouche à oreille et sur les réseaux sociaux jusqu’à attirer une foule de gens.

« J’ai vu plusieurs flash mobs récemment et je me disais que ce ne serait pas difficile à organiser. On n’avait aucune idée dans quoi on s’embarquait », précise l’enseignante. Ce type d’activité musicale est une première pour l’école. Elle s’alignait parfaitement avec la fin de l’année et le 45e de l’école primaire.

« On est vraiment surpris et très contents de voir la quantité de personnes qui se sont pointées », explique le directeur Denis Dupont. « On demandait aux gens spontanément de venir avec nous chanter la chanson, qui est un peu la chanson hymne à l’école, qui date de 30 ans. Elle avait été créée pour le 15e anniversaire de l’école. »

Il n’y a pas de doute, la chanson ABC est rassembleuse et crée un lien d’appartenance. « Les gens qui sont passés au Sacré-Cœur la portent dans leur cœur vraiment longtemps », s’enchante Mme Kieffer-Després.

Plusieurs personnes qui ont terminé le primaire depuis quelques années se rappelaient facilement les paroles. « C’est une chanson qu’on chante à la fin de nos spectacles de fin d’année, c’est souvent une chanson très émotive pour les élèves, et aussi pour les parents qui voient leurs enfants quitter », partage M. Dupont.

La jeune Roseline Dupont, âgée de 11 ans, a pris part au spectacle. « Chaque année on chante ça, c’est plaisant de voir que ça touche tout le monde », exprime-t-elle.

Le public, constitué majoritairement de parents, a même demandé un rappel. Sans attendre et avec plaisir, le groupe a chanté la chanson une deuxième fois. « Ça confirme qu’on fait une différence dans leur vie et qu’on laisse une belle marque du côté de la culture. Les paroles de la chanson le disent très bien : la musique, c’est un cadeau pour toute la vie », note Mme Kieffer-Després.

En plus d’offrir une belle activité, l’occasion était parfaite pour certains anciens collègues et camarades de classe de reprendre contact. « Les gens sont surtout bien contents de tous se retrouver. C’est surprenant de voir tous les anciens visages », ajoute l’enseignante.