La balaitière Julie Leclerc ainsi qu’une vingtaine d’artisans utilisant des techniques de production traditionnelles ont partagé leurs connaissances en voie de disparition avec des gens de tous âges à Compton.

À la découverte des métiers d’autrefois

Une vingtaine d’artisans pratiquant des métiers rares, voire en voie de disparition, ont convergé au Lieu historique national Louis-S.-Saint-Laurent de Compton pour partager leurs connaissances et leur savoir-faire. Du tressage de paniers à la confection de balais en passant par la dentellerie, il y en avait pour tous les goûts.

Les visiteurs de la cinquième Foire d’antan, organisée dimanche par les Compagnons du Lieu historique, ont vécu un véritable retour dans le temps. En plus de voir des produits confectionnés avec des techniques ancestrales, ils ont pu voir les artisans à l’œuvre, question d’en apprendre plus sur des métiers qui étaient autrefois largement pratiqués.

« Les artisans sont d’abord et avant tout ici pour partager leur passion, leur savoir-faire traditionnel et pour permettre à tous de se familiariser avec la beauté ainsi que la richesse de notre patrimoine artisanal », explique François Drouin, coordonnateur à l’interprétation au Lieu historique national Louis-S.-Saint-Laurent.

« C’est un évènement très intergénérationnel. C’est fascinant de voir les aînés amener leurs petits-enfants pour leur faire découvrir des métiers qui étaient couramment pratiqués lorsqu’ils étaient jeunes, poursuit-il. Parmi nous pour cette foire d’antan sont aussi deux jeunes compteurs de la région et l’harmoniciste hors pair Alain Lamontagne, qui raconte l’histoire de cet instrument qui a marqué la tradition musicale québécoise. »

Des métiers qui persistent

Bien que l’arrivée des magasins à grande surface et la mécanisation de certains processus de confection aient mené à la perte de plusieurs métiers que pratiquait une grande partie de la population au début du siècle passé, certains artisans utilisant les techniques ancestrales subsistent toujours.

« Je suis balaitière depuis maintenant cinq ans, je suis la seule au Québec qui occupe ce métier, déclare Julie Leclerc, venue du Kamouraska pour partager ses connaissances. On peut en vivre. Il y a toujours de la demande, car les balais conçus en industrie ne sont pas composés uniquement de sorgo et la paille de Chine craque par manque de souplesse, alors que ceux faits avec la technique d’antan durent de 25 à 30 ans. En plus, tout le monde peut en cultiver et faire ses propres balais. C’est très intéressant de développer l’aspect utilitaire du jardin après avoir maitrisé la culture d’aliments. »

Les motifs qui l’ont poussé à se lancer dans ce métier très peu pratiqué sont des plus nobles. « J’aime travailler avec mes mains, retourner à la terre, ralentir mon mode de vie et prendre le temps de tisser des liens avec d’autres êtres humains. L’aspect communautaire de la pratique m’a attiré vers ce métier, ça me permet d’échanger avec toute sorte de gens. C’est important pour moi de ramener les jeunes avec les aînés, leurs conseils sont tellement précieux et peuvent aider à prendre les premières grandes décisions de la vie adulte. »

Aline Riendeau est quant à elle une des dernières dentellières en Estrie. C’est une dame de Lennoxville qui lui a appris l’art de la dentelle aux fuseaux il y a 15 ans, un art qui se perd progressivement en raison de sa difficulté.

« Il y a très peu de relève de nos jours, car les gens ont tendance à dire que c’est trop difficile, relate Mme Riendeau. Je crois pourtant que c’est un art qui s’apprend bien si l’on est visuel. Lorsque l’on compare la dentelle faite aux fuseaux à ce qui est produit en industrie, on remarque immédiatement la différence. Je le fais par passion, j’ai confectionné une robe de baptême pour mes petits-enfants avec de la dentelle aux manches et au bas. »

Les amateurs de notre patrimoine pourront en apprendre plus sur ce dernier au Lieu historique national Louis-S.-Saint-Laurent tout au long de l’été, et ce, gratuitement. Le traditionnel évènement Compton Rétro aura lieu le 18 août et des spectacles de musique auront lieu les 14, 21 et 28 juillet prochain. Une journée familiale aura aussi lieu le 4 août.