La Tribune
Pour son projet baptisé Hektor, I’artiste Isabelle Gagné a imaginé un photomaton qui non seulement prendrait des clichés des gens qui y entrent, mais qui superpose ces images à des photos anciennes ou récentes du village de Saint-Camille et qui modifie textures et couleurs en direct, grâce à l’internet, pour créer une œuvre d’art originale.
Pour son projet baptisé Hektor, I’artiste Isabelle Gagné a imaginé un photomaton qui non seulement prendrait des clichés des gens qui y entrent, mais qui superpose ces images à des photos anciennes ou récentes du village de Saint-Camille et qui modifie textures et couleurs en direct, grâce à l’internet, pour créer une œuvre d’art originale.

« Hektor » d’Isabelle Gagné : photomaton communautaire... et créatif

Lilia Gaulin
Lilia Gaulin
La Tribune
Utiliser un algorithme afin de créer des œuvres totalement uniques, à partir de récentes photographies du territoire camillois ou de photos d’archives proposées par les citoyens, auxquelles on intègre des phrases du poète Gaston Gouin : voilà la définition du projet Hektor d’Isabelle Gagné.