Le directeur général de Waste Management Daniel Brien (à droite) a reçu le prix Geste durable décerné par l'Association québécoise pour la maîtrise de l'énergie (AQME) avec le président des Serres Demers Jacques Demers (au centre). Le président de l'AQME Christian Perron leur a remis le prix lors du gala Energia.

Waste Management primé pour son projet de serre

La branche drummondvilloise de Waste Management a remporté le prix Geste durable décerné par l'Association québécoise pour la maîtrise de l'énergie (AQME) dans le cadre de son gala Energia, pour son projet de transformation de biogaz en électricité et en source de chaleur pour les Serres Demers.
«Nous avons réalisé ici, à Drummondville, un projet unique au Canada qui se démarque par son efficacité énergétique et nous sommes fiers que l'AQME en reconnaisse les mérites. Nous sommes plus que jamais motivés à l'idée de concrétiser de nouveaux projets d'énergie verte en valorisant les biogaz de nos installations en vue de stimuler des projets de développement durable dans la région», a commenté le directeur général de Waste Management, Daniel Brien.
Le projet à l'honneur consiste en une double utilisation d'une même énergie. L'entreprise extrait d'abord de ses installations les biogaz issus de la décomposition des matières enfouies, puis les achemine vers une centrale de production d'électricité où ils servent de combustible dans des moteurs, jumelés à des génératrices. Ces dernières produisent annuellement 7,6 mégawatts d'électricité, soit l'équivalent de la consommation d'environ 6500 foyers.
L'eau utilisée pour refroidir les moteurs est alors suffisamment chaude pour devenir un vecteur de chaleur dans le système de chauffage des Serres Demers et assure à longueur d'année une température idéale pour la production de tomates.
Bénéfices environnementaux et économiques
Selon M. Brien, ce projet, qui a nécessité des investissements de 28 millions $ permet d'éviter la combustion de plus de 2 millions de litres de mazout annuellement. La substitution des combustibles traditionnels par le biogaz entraîne, de façon directe, une réduction des émissions de gaz à effet de serre de plus de 15 000 tonnes de CO2.
L'exploitation des serres sur une période de 12 mois permet par ailleurs à Demers d'offrir aux consommateurs des produits frais dans les supermarchés du Québec et de limiter l'importation de produits.