Vouloir et pouvoir

Le directeur du Delta Sherbrooke, Marc-André Mouton, n'est pas vexé par l'étude concluant que son hôtel et son centre de congrès ne sont plus à la page dans l'industrie. « C'est la vérité », avoue-t-il sans détour.
Après avoir participé de 1989 à 2006 au financement du centre de congrès à hauteur de 300 000 $ par année, la Ville de Sherbrooke a encaissé un chèque de 1,5 M $ le jour où elle a renoncé à son droit de propriété. Reviendra-t-on frapper à sa porte ?
À lire dans La Tribune de samedi.