Victoriaville veut transformer Sel Warwick en quartier vert

Le maire de Victoriaville, Alain Rayes, a annoncé que son conseil municipal avait l'intention de transformer les terrains qui appartenaient à Sel Warwick jusqu'à tout récemment en un quartier résidentiel vert. Il ne reste plus qu'à s'entendre sur les modalités et le format.
Afin de faciliter le déménagement de Sel Warwick du quartier résidentiel du secteur Pie X vers son parc industriel et de s'assurer, par le fait même, que l'entreprise demeure dans la région, la Ville de Victoriaville a procédé à l'acquisition de la propriété industrielle de la rue Boutet.
On pensait à l'origine transformer le bâtiment situé sur un terrain de 9400 mètres carrés (101 000 pieds carrés) en un entrepôt pour les équipements de la municipalité. C'était avant de s'apercevoir que le bâtiment, acheté au coût de 650 000 $, soit un montant supérieur de plus de 5 % de la valeur de l'évaluation, nécessitait plus de rénovations qu'anticipé. Le fait d'y entreposer les équipements de voirie ne réglerait pas non plus le problème de circulation soulevé par le voisinage.
« Il y a encore quelques industries qui sont situées dans des quartiers résidentiels et quand l'opportunité se présente, on fait l'acquisition du bâtiment. Plusieurs personnes se sont plaintes de la circulation lourde à proximité de l'école primaire. On croit qu'il ne serait pas à propos de remplacer le problème par un autre », a affirmé le politicien.
Des tours à condo?
Reste maintenant à savoir quelle forme prendra le projet de quartier vert. Le maire estime qu'il faudra privilégier la construction de tours d'habitation comme il n'y en a pas suffisamment à Victoriaville.
« Nous sommes en retard sur les autres municipalités de même taille pour ce qui est de la construction de bâtiments résidentiels en hauteur. Si on ne fait rien, on va frapper la limite de développement plus tôt que tard », a signifié M. Rayes.
Pour l'instant, la Ville est à discuter avec des promoteurs immobiliers afin de trouver des partenaires dans la réalisation de son projet de quartier vert. Elle est ouverte à la construction de maisons de ville ou même de maisons unifamiliales, pourvu qu'elles revêtent un caractère écologique.
Si jamais Victoriaville ne trouve pas un partenaire avec qui danser pour la réalisation de ce quartier, elle pourrait bien devenir maître d'oeuvre de son propre projet.
« Nous sommes à amasser les informations et à déterminer si ça intéresse quelqu'un. Si ce n'est pas le cas, nous ne serions pas la première Ville à nous lancer dans cette aventure », a conclu le maire.