Vers une fusion Brompton et Saint-Élie?

La conseillère Chantal L'Espérance a profité de la séance du conseil municipal d'hier pour déposer sa propre proposition en matière de réforme de la gouvernance. Faire passer de 19 à 15 le nombre de conseillers, conserver quatre conseillers d'arrondissement et réduire de six à cinq le nombre d'arrondissements constitue l'essentiel de la proposition.
Le plan L'Espérance comprend une fusion entre l'arrondissement de Brompton et le district de Saint-Élie, un secteur qui serait représenté par un conseiller et deux conseillers d'arrondissement. Rock Forest, les Châteaux-d'Eau et Jacques-Cartier ne formeraient dorénavant qu'un seul arrondissement représenté par cinq élus.
Le district de Deauville se joindrait à l'arrondissement du Mont-Bellevue, où quatre élus siégeraient, comme à Fleurimont, qui conserverait ses limites actuelles. Le statut bilingue de Lennoxville permettrait aussi de conserver le statu quo.
« À partir du moment où on diminue le nombre d'élus, on accentue le déficit démocratique par rapport aux petits arrondissements. Ce que je dis, c'est qu'il faut grossir un des petits. C'est celui de Brompton qui s'y prête, parce qu'il n'y a pas de barrière linguistique. Si on regroupe des populations qui ont un caractère de ruralité et dont le territoire est en bonne partie agricole, c'est le secteur de Saint-Élie qui est le plus près de Brompton », explique Mme L'Espérance.
Déficit démocratique
Ce nouvel arrondissement compterait environ 15 000 citoyens. « Chaque conseiller d'arrondissement représenterait environ 7800 citoyens, alors on ne pourrait plus invoquer le déficit démocratique. »
À l'exception de Lennoxville, les autres arrondissements compteraient environ 10 500 résidants.
Chantal L'Espérance propose aussi de maintenir les services de proximité, mais en les rendant efficaces et en générant des économies en éliminant les doublons dans une structure décentralisée. « Au lieu d'investir dans le 311, pourquoi on ne bonifierait pas le 821-5858 », donne-t-elle en exemple. Elle n'a toutefois pas chiffré la nature des économies qui seraient engendrées.
L'objectif de Mme L'Espérance était d'offrir sa proposition avant les consultations publiques sur la réforme de la gouvernance qui doivent se tenir ce mardi soir et mercredi, à 19 h, à l'Hôtellerie du Boulevard. Le maire Bernard Sévigny a déjà confirmé qu'il serait présent pour entendre les citoyens. Douze mémoires seront déposés. Une période de questions est également prévue.
La conseillère de l'arrondissement de Brompton Nicole Bergeron a elle aussi déposé sa propre proposition. Elle souhaite diminuer de 19 à 15 le nombre de conseillers en maintenant le nombre de conseillers d'arrondissement. Elle conserverait aussi les six arrondissements et la desserte des services de proximité en éliminant les dédoublements. Comme sa collègue, elle propose de rejeter la création du 311 pour bonifier les services de l'actuelle ligne citoyenne.