Valoris promet d'importantes performances

Le centre de tri Valoris, de Bury, sera en fonction à l'automne 2014 et valorisera au moins 70 000 tonnes de matières sur un total de 100 000 tonnes traitées.
Lundi, on a présenté les équipements et les objectifs de performance du futur candidat à la certification LEED et qui pourra trier trois types de matières résiduelles.
Avec ce projet de 30 millions $, Valoris a intégré les exigences de développement durable de la certification LEED, soit une première québécoise pour un organisme public dédié à la gestion des matières résiduelles, lit-on dans un communiqué. On en compte seulement six projet de cette nature au Canada. 
Les efforts d'optimisation énergétique permettront de réduire les coûts d'exploitation du bâtiment d'environ 100 000 $ par année, soit l'équivalent de la consommation de 41 maisons, pour les décennies à venir.
Pour chaque type de matières, on y compte une douzaine d'équipements de haute technologie, dont des trieuses optiques qui automatisent le tri, nettoient la matière organique et effectuent un contrôle de qualité sur les matériaux triés.
Rappelons que Valoris compte comme client Sherbrooke et des municipalités du Haut-Saint-François. Les municipalités clientes pourront améliorer leur performance de réduction de déchets pour obtenir une meilleure compensation financière, ajoute le communiqué de presse.