Une véritable plaie d'Égypte

C'est le deuxième camion de déménagement que je surprends avec la même erreur de traduction. « Dedicated transport » ne se traduit pas par « transport dédié », mais plutôt par « transport spécialisé ».
Les mauvais calques de l'anglais « dedicated » se sont malheureusement multipliés au Québec depuis quelques années. En publicité et en information, c'est devenu une véritable plaie d'Égypte.
L'épidémie ne sera pas facile à enrayer. Surtout quand l'erreur est peinte sur des camions.
En français, on dédie une chanson à sa mère, un poème à l'amour, un concert à une cause, mais pas un site internet à un sujet précis, ni un service à une clientèle, encore moins un parc à ses utilisateurs.
Des verbes comme « destiner », « consacrer » ou « réserver » feront très bien l'affaire.
 
Ne manquez pas la chronique Séance d'orthographe tous les vendredis dans La Tribune.
 Vous avez croqué des perles de toutes sortes? Vous pouvez nous les faire parvenir à l'adresse suivante : steve.bergeron@latribune.qc.ca.