Une vente de garage qui fera du bien à d'autres petits Alexy

Livres, jouets, vêtements remplissent le garage d'Annie Lapalme et de Martin Boisvert. Leur cri du coeur a été entendu alors que parents et amis se sont montrés d'une générosité sans bornes pour venir en aide à ce couple dont un des enfants souffre de dystrophie musculaire.
<p>Alexy </p>
« On a demandé des objets à nos familles et à nos amis. Notre maison et notre garage sont pleins. La Ville de Sherbrooke nous a fourni des tables », indique Annie Lapalme.
 Le couple organise une vente de garage samedi et dimanche de 8 h à 17 h à leur domicile au 3923 de la rue Impériale. Ils espèrent amasser 1500 $ qu'ils verseront à Dystrophie musculaire Canada.
« L'argent va servir aux recherches, mais aussi à améliorer la qualité de vie des gens en leur offrant des chaises roulantes. C'est pour aider les gens qui vivent avec ça », mentionne Mme Lapalme.
À quatre mois, leur fils Alexy peinait à tenir sa tête et il n'a fait ses premiers pas qu'à 16 mois. Des signes avant-coureurs d'un diagnostic qui ne tombera qu'à l'âge de deux ans : la dystrophie myotonique de Steinert.
« C'est une maladie génétique qui fait fondre les muscles, qui les fait disparaître. Les poumons peuvent être atteints, le coeur aussi. Mon fils a 9 ans, il n'est pas capable d'écrire, il doit le faire à l'ordinateur. Il ne se lave pas tout seul, il ne s'habille pas tout seul. Le niveau d'atteinte diffère chez chaque individu. Certains peuvent dégénérer rapidement, d'autres peuvent atteindre un plateau, mais il n'existe aucun traitement pour l'instant », explique Mme Lapalme. 
 Une maladie qui se transmet de façon héréditaire. Le père d'Annie en souffre également, lui qui a été diagnostiqué plus tardivement à l'âge adulte. On comprend que la cause leur tient plus qu'à coeur.
« On a participé pour la première fois à la Dystromarche l'an dernier. Cette année, on avait le gout de faire une activité de financement pour avoir un montant plus élevé que le 1200 amassé l'an dernier. Pour nous c'est très important qu'ils trouvent un traitement pour notre fils, car il est encore jeune », indique Mme Lapalme.
L'idée d'organiser la vente de garage est venue de voisins. Sur l'heure du midi, des hot dogs et des breuvages seront en vente pour calmer l'appétit des plus voraces. Les dons en argent et en objets s