Les opposants ont commencé à faire circuler une image de l'abbaye Saint-Benoît avec une tour à l'arrière.

«Une tour de 30 étages à côté d'un clocher de 10 étages, c'est alarmant»

« Les gens la trouvent alarmiste, mais le projet est alarmant, soutient Robert Poupart. Quand on met une tour de 30 étages à côté d'un clocher de 10 étages, c'est alarmant. »
Les opposants au projet d'implantation de deux tours à transmission de 350 pieds de haut à Bolton-Est par Bell Canada accentuent leurs moyens de pression. Ils ont commencé à faire circuler récemment une image de l'abbaye Saint-Benoît avec une tour à l'arrière qui, selon eux, illustre de quoi aurait l'air le panorama avec une tour érigée sur le chemin Mountain. Questionné à savoir si l'image qu'il a conçue ne semble pas quelque peu exagérée, M. Poupart s'est défendu en précisant qu'elle permettait à tout le moins d'avoir un aperçu.
« Cette représentation n'est pas là pour être exacte, mais je pense qu'elle traduit à la fois l'impact visuel et à la fois la perception que les gens vont en avoir. La perception que les gens vont voir c'est celle-là. »
Selon lui, processus de consultation mis de l'avant par Bell est biaisé et ne pourra satisfaire la communauté. « Bell a changé son discours. Au début, c'était pour améliorer le service et quand on a démontré que le service était bon, ils ont dit que c'était pour les autres dans les environs. Quelles que soient les questions qu'on pose, on reçoit les mêmes lettres. Lorsque leurs représentants sont venus, il n'y avait pas moyen d avoir leurs cartes professionnelles pour savoir à qui parler. C'est un processus bizarre. C'est la partie la plus intéressée qui mène le processus de consultation. Ils n'ont pas intérêt à comprendre nos questions, ni à y répondre. »
Qu'à cela ne tienne, l'opposition ne fera qu'augmenter d'ici la fin des consultations selon M. Poupart, et elle ne proviendra pas seulement de Bolton-Est. Une cinquantaine de personnes ont d'ailleurs assisté à leur dernière réunion qui se tenait « un beau dimanche après-midi ».
« Depuis le début des mobilisations, on a eu énormément d'appuis de différents organismes et il y a plusieurs groupes des villes avoisinantes, parce que ça ne concerne pas que Bolton-Est. L'impact de la tour dépasse beaucoup le chemin Mountain. Sur la tour, il y aura des lumières et les gens de Magog et de Georgeville vont avoir une belle tour de lumières, ce n'est pas tout à fait de belles étoiles », déplore-t-il.