Une tornade a frappé Lambton le 9 juillet

Le système météorologique violent qui a frappé l'Estrie dans la nuit du 8 au 9 juillet a provoqué une tornade à Lambton, petite municipalité située à mi-chemin entre Thedford Mines et Lac-Mégantic, tout près du Lac St-François. C'est le constat que dresse Environnement Canada après une visite des lieux au cours des derniers jours.
Le météorologiste André Cantin en vient à la conclusion qu'une « très forte rafale d'orages » s'est abattue sur la région avec des vents estimés à 120 à 140 km/h. Cela a déraciné plusieurs dizaines de gros arbres sur les terrains de résidents en bordure de la pointe sud-est du lac, dit-il.
« Des dommages mineurs à une résidence ont été causés par la chute d'un arbre, mais autrement il n'y pas eu d'autres dommages connus dans la municipalité », mentionne le spécialiste qui s'est rendu sur place mardi.
« La même cellule orageuse a cependant causé une tornade de force EF-1 avec des vents de 130 à 160 km/h juste à l'est du village. Une porcherie a légèrement été endommagée alors que la tornade a débuté dans le boisé juste à l'arrière du bâtiment, a traversé entre deux bâtiments de ferme puis a poursuivi sa course de l'autre côté du rang 4 pour ravager sérieusement une érablière la traversant de part en part sur un corridor d'environ 75 mètres de large par 600 à 700 mètres de long. »
Rappelons que des vents violents avaient causé des dommages matériels importants en raison d'arbres déracinés ou cassés à Coaticook. Sur la rue Michaud, dans la partie nord de la ville, un véhicule a été écrasé par un tronc d'arbre. Il ne s'agissait pas d'une tornade.
Selon M. Cantin, ce même système a aussi frappé dans le village de St-Honoré-de-Shenley dans la région de Beauce-Sud et à St-Apolline-de-Patton dans la MRC de Montmagny.
Annuellement, on recense au Québec cinq ou six tornades. Celle de Lambton serait la cinquième de 2014. « On peut dire que c'est une année assez active », constate-t-il.-