Une saison parsemée de nouveautés au Parc Marie-Victorin

L'organisation du Parc Marie-Victorin déborde d'idées pour la saison estivale, soit son 30e anniversaire.
La porte-parole de l'attrait touristique kingseyfallois, Geneviève Destroismaisons, a notamment annoncé l'aménagement d'un magasin général où l'on pourra contempler une partie de l'impressionnante collection d'antiquités du président de Cascades, Alain Lemaire, ainsi que d'un bistro-terrasse qui permettra aux visiteurs de se rassasier avec des produits frais, des gelatos et de la bière de microbrasserie.
Des lumières feront également leur apparition un peu partout dans le jardin afin d'offrir un coup d'oeil plus intéressant aux visiteurs nocturnes, lors des réceptions privées et des soirées musicales. Selon Mme Destroismaisons, le décor est particulièrement enchanteur à la tombée de la nuit. La passerelle des bâtisseurs, inaugurée l'année dernière dans le cadre du 50e anniversaire de Cascades, brillera également de tous ses feux.Afin de marquer l'année festive, le Parc tiendra pas moins de 30 événements, soit un peu plus d'un par semaine. On présentera notamment trois rendez-vous horticoles.
Le Parc entend également profiter de la proximité de la rivière Nicolet pour faire bouger les visiteurs. Le 6 juin, ils seront invités à une randonnée de 12 km en kayak, aux abords du jardin et à prendre le repas au beau milieu de la végétation.
La fête des petits jardiniers sera de retour les 11 et 12 juillet sous thème : les jardins de l'extrême. Au programme : un jumpaï, des unicycles et un spectacle de trial. Afin d'égayer l'endroit, on a annoncé la tenue d'un pique-nique et guitares mettant en vedette 100 guitaristes, ainsi que quatre jeudis musicaux avec Brother and Sun, Habana Cafe, Émie Champagne et Peter Henry Philips.
La saison festive prendra fin le 24 octobre avec l'Oktoberfest. Fort du succès de 2014, le Parc proposera toujours son bar à saucisse, ses dégustations de bières, son grand feu, son tournoi amical de bras de fer et sa gigantesque catapulte de citrouilles.
«Des activités, il y en aura pour tous les goûts, et pour toute la famille. On invite les gens qui ne sont pas venus depuis quelques années à redécouvrir le parc», résume Geneviève Destroismaisons.