Des maîtres-chiens ont fait leur apparition lors de la patrouille régulière à Drummondville.

Une patrouille à quatre pattes fait son apparition

Depuis le mois de novembre, la Sûreté du Québec mène un projet-pilote dans la MRC de Drummond et en Outaouais visant à évaluer les bénéfices d'introduire des maîtres de chiens de patrouille dans certains postes. Il s'agit d'une première.
On croit que l'apparition de maîtres de chiens contribuera à l'amélioration du temps de réponse lors d'une intervention, en plus de faciliter la détection de la criminalité roulante et de permettre d'offrir un meilleur service aux partenaires policiers, qui sollicitent l'assistance des maîtres de chiens lors de certaines de leurs interventions.
« Les maîtres de chiens de patrouille sont présentement affectés à la patrouille régulière et leur intervention est priorisée lors de certains types d'appels, notamment ceux qui nécessitent la détection de stupéfiants, la recherche d'indices, de personnes disparues ou de suspects en fuite sur le territoire desservi par leur poste d'attache. Les maîtres de chiens de patrouille assurent également une présence lors d'évènements ou la tension et les risques de violence sont élevés afin d'améliorer la sécurité des autres patrouilleurs », explique le porte-parole de la SQ Hugo Fournier.
Ce projet-pilote d'une durée de deux ans a débuté en automne 2013. La première phase consistait à sélectionner et former les maîtres-chiens.