Une paresse qui paraît mal

L'auteur de cet article sur MSN espérait-il que ses fautes ne « paraissent » pas? Non seulement ça paraît, mais ça « paresse » aussi quant à l'utilisation d'un dictionnaire ou d'un correcteur.
D'autant plus qu'il manque un trait d'union à « rendez-vous », que la phrase précédente débute par un chiffre (une phrase doit toujours commencer par une lettre majuscule) et que le mot « rencart » est mal orthographié ici.
Dans l'expression « mettre au rancart », le mot s'écrit avec un a. Avec un e, le mot est plutôt un synonyme familier de « rendez-vous ». Corrigez tout ça! Ça presse!
 
Ne manquez pas la chronique Séance d'orthographe tous les vendredis dans La Tribune.
 
Vous avez croqué des perles de toutes sortes? Vous pouvez nous les faire parvenir à l'adresse suivante : steve.bergeron@latribune.qc.ca.