Une odeur suspecte force l'évacuation d'une résidence pour aînés

C'est une réaction chimique de produits de nettoyage qui pourrait être à l'origine de l'évacuation survenue dans la nuit de mardi à mercredi au centre d'accueil de Wotton. La résidence pour personnes âgées qui compte 26 pensionnaires a été évacuée d'urgence vers 23 h 05.
« Il y avait une odeur suspecte qui piquait le nez et les poumons. Elle était concentrée principalement au deuxième étage de l'édifice », explique le directeur adjoint du service des incendies de Wotton, Alain Lessard.
Les pompiers ont réagi rapidement en appelant en renfort leurs confrères d'Asbestos. Les résidants ont d'abord été regroupés dans la cafétéria de la résidence avant de prendre la direction de la salle paroissiale de Wotton.
« Nous avons dû utiliser les fauteuils roulants pour évacuer les pensionnaires. Une majorité avait besoin d'aide pour se déplacer », mentionne M. Lessard.
Selon lui, l'évacuation s'est très bien déroulée.
« C'est certain qu'en situation plus urgente, nous aurions transféré les pensionnaires directement à la salle paroissiale. L'évacuation s'est déroulée selon notre plan d'urgence. Un exercice d'évacuation avait été réalisé au mois d'août 2013 et nous sommes rentrés dans les délais prescrits par l'Agence de la santé et des services sociaux », indique le directeur adjoint du service des incendies de Wotton.
Les résidants du centre d'accueil de Wotton ont pu réintégrer leur chambre vers 3 h dans la nuit.