Une importante production de «champignons magiques» démantelée

Les policiers de la Sûreté du Québec du poste de la MRC de Drummond ont procédé, mercredi après-midi, au démantèlement d'installations servant à la production illégale de psilocybine, hallucinogène communément appelé « champignon magique ».
Épaulés de leurs collègues du Service d'enquêtes régionales, ils ont procédé à la perquisition de plusieurs bâtiments situés à Wickham, près de Drummondville. Six personnes suspectées d'être impliquées dans la production de drogue ont été arrêtées sur les lieux.
Les installations permettaient de produire la substance illégale en « grande quantité », note la SQ.
Une évaluation sommaire chiffre à plusieurs milliers le nombre de récipients contenant de la psilocybine en production trouvés sur place. « Cette opération policière est le résultat d'une courte enquête lancée grâce à des informations reçues de la part du public », mentionne la sergente Joyce Kemp.
La drogue appelée « champignons magiques » est reconnue pour ses effets hallucinogènes. Sa consommation peut aussi provoquer de l'anxiété, des nausées et des spasmes musculaires, indique Santé Canada sur son site internet. Les personnes ne développent généralement pas de dépendance aux champignons magiques.