Une faillite de MMA n'aurait qu'un faible impact sur l'Orford express

Les dirigeants de l'Orford express paraissent bien loin de céder à la panique malgré la rumeur voulant que, tôt ou tard, la compagnie ferroviaire Montréal, Maine and Atlantic (MMA) déclarera faillite.
<p>Annie Brunelle</p>
Durant la belle saison, l'Orford express circule toutes les semaines sur la voie ferrée de la MMA entre Sherbrooke et Eastman. N'empêche, la porte-parole de l'Orford express, Annie Brunelle, assure qu'une faillite n'aurait qu'une faible incidence sur les activités du train touristique.
«De notre côté, on s'attend à ce que, s'il y a une faillite, un syndic se charge d'exploiter la compagnie et qu'il cherche à préserver ou même accroître sa valeur», déclare Mme Brunelle.
La porte-parole du train touristique admet cependant que son entreprise aimerait obtenir un avis légal clair sur la question.
«Tout le monde nous mentionne qu'il y aurait un syndic, mais aucun juriste ne veut donner un avis détaillé sans avoir d'abord analysé le dossier en profondeur», explique-t-elle.
 
Texte complet dans La Tribune de jeudi.
Abonnement à la version électronique: