La députée de Richmond, KarineVallières, a confirmé une contribution financière de 8500 $ à l'entreprise française Helfy pour la réalisation d'une étude de faisabilité évaluée à 17 000 $.

Une entreprise française a l'oeil sur la MRC des Sources

L'entreprise française Helfy, qui compte plusieurs divisions spécialisées en sécurité de l'environnement et en dépollution, s'intéresse à la MRC des Sources et songe à y implanter une filiale.
La députée de Richmond, KarineVallières, a confirmé une contribution financière de 8500 $, par l'entremise du Fonds de diversification économique de la MRC des Sources, à cette entreprise pour la réalisation d'une étude de faisabilité évaluée à 17 000 $.
« Lors du dernier Salon international des technologies environnementales Americana, les représentants d'Helfyont eu l'occasion de découvrir les nombreux atouts de la MRC des Sources en vue d'implanter une filiale dans notre région. C'est donc avec enthousiasme que nous soutenons, aujourd'hui, l'étude de faisabilité, qui devrait mener à la réalisation de cet important projet créateur de richesse et d'emplois », a soutenu la députée KarineVallières.
Fondée en 2004, l'entreprise Helfy a également créé il y a deux ans une filiale, Fytek, qui se spécialise dans la fabrication, la vente, la location et la maintenance d'équipements destinés à outiller son créneau environnemental.
On se rappellera que la MRC des Sources avait réalisé des missions commerciales en France au cours des dernières années. Au début octobre avait lieu à Asbestos, la toute première édition franco-québécoise du Rendez-vous des écomatériaux, rencontre ayant coïncidé avec l'annonce de la mise en place de bancs d'essai des écomatériaux dans la région des Sources, la MRC se disant prête à soutenir l'émergence d'entreprises oeuvrant dans le secteur des technologies environnementales sur son territoire. Le Rendez-vous des écomatériaux a été l'occasion de présenter le projet de bancs d'essai.