À la suite de l'homélie de sa dernière messe à Lac-Mégantic, le curé Steve Lemay a eu droit à une ovation debout, ce qui n'est pas arrivé souvent dans l'histoire de l'église Sainte-Agnès. Il est entouré de l'abbé René Roy, qui l'a beaucoup aidé dans les moments difficiles qui ont suivi la tragédie du 6 juillet 2013, et de ses deux diacres, Gilles Perron et Guy Gagnon.

Une église pleine à craquer pour saluer Steve Lemay

On se serait cru à la messe de minuit, mais en plein jour, avec les autos stationnées en double file dans le voisinage, une église pleine à craquer, l'atmosphère spéciale des grandes occasions, et la chorale complète entonnant des chants semblant provenir des cieux...
Le jeune curé Steve Lemay s'est fait celui qui accueille, dimanche matin, à l'église Sainte-Agnès de Lac-Mégantic, où il a dit sa dernière messe avant de quitter les paroissiens avec lesquels il a traversé la terrible épreuve du 6 juillet 2013.
Il a longuement parlé. Il a fait des confidences, visiblement triste de partir, lui aussi, peut-être autant que ses fidèles finalement. Il a parlé de son ordination, où il avait émis le souhait de devenir le ministre de la tendresse de Dieu.
« Je refuse de laisser le dernier mot à la tristesse! », a-t-il ensuite lancé à ses fidèles.
« Nous avons été les uns pour les autres des témoins de la tendresse du Christ, dans les diverses occasions que nous avons vécues ensemble! », a-t-il rappelé.
Il a évoqué ses nombreux collaborateurs des comités d'animation pastorale et de liturgie, ses chers bénévoles qui l'ont aidé à réaliser ses nombreux projets. « Le père que je suis, je le suis devenu grâce à vous, grâce à vos rires, grâce à vos larmes... »
Puis le diacre Gilles Perron a lu un message touchant de l'archevêque de Sherbrooke, qui aurait aimé être présent. Mgr Luc Cyr y relevait que les gens de Lac-Mégantic ont sûrement apprécié la très belle présence pastorale du curé Lemay, proche des personnes, où il a mis à profit ses nombreux talents et son caractère, sachant susciter le travail d'équipe, saluant au passage les forces vives des bénévoles qui ont fait route avec lui. Il lui a souhaité un bon repos.
L'homélie du curé Lemay valait à lui seul le déplacement à l'église en ce dimanche frisquet.
« Au service de la parole, des mots sont plus difficiles à prononcer... Nous avons été témoins de plusieurs deuils... À titre de citoyen de Lac-Mégantic, j'ai perdu beaucoup avec la tragédie de juillet 2013, mais pas l'espérance. Personne ne pourra jamais nous enlever la capacité de rêver... »
Il a ensuite développé le thème de la mosaïque, qui lui est venu à l'esprit en Terre Sainte, en observant les mosaïques des sites archéologiques. Il a fait un lien avec la mosaïque de la communauté, s'étant assuré durant son séjour à Lac-Mégantic que chaque petite pièce de céramique prenne sa place pour former, au bout du compte, la très belle mosaïque du visage du Christ... Chaque paroissien avait reçu un petit carré de céramique, à l'arrivée. « Regardez-le en pensant à la place que vous occupez dans la communauté, à la couleur que vous pourriez lui donner, en pensant peut-être à la place qu'il vous reste à prendre... »