Les lauréats des Prix Leadership 2013, Tyler Wilson et Émilie Simard.

Une cérémonie à l'image de ses lauréats

L'édition Sherbrooke 2013 des Jeux du Canada a été un succès incontesté. On l'a tellement dit et écrit que c'en est devenu un fait. Mais il y a deux variables d'égale importance dans l'équation qui mène au succès d'un événement sportif d'envergure comme les Jeux : des athlètes d'exception et des bénévoles dévoués.
C'est ainsi pour souligner leur apport unique et essentiel aux Jeux que La Nouvelle a décerné ses Prix Leadership 2013, mardi midi, à deux fiers représentants de ces catégories. Émilie Simard, kayakiste triple médaillée des Jeux du Canada 2013, et Tyler Wilson, fidèle bénévole du Village des Jeux de l'Université Bishop's, ont été à l'honneur dans une cérémonie conviviale, chaleureuse et sans prétention. Bref, une cérémonie tout à fait à l'image de ses lauréats.
À ramer fort, on se rend loin
Comme l'écrivait si éloquemment la rédactrice en chef adjointe de La Nouvelle Sonia Bolduc à propos du choix des personnalités Leadership 2013, « la kayakiste Émilie Simard n'a pas été choisie au hasard. Ses premiers coups de pagaie, c'est sur la rivière Magog, sur le lac des Nations, [...] que cette Sherbrookoise les a donnés ».
Ces premiers coups de pagaie, Émilie s'en rappelle certainement, mais l'un des souvenirs de ses débuts dans la compétition qui lui est le plus cher est d'avoir fait la première page de La Nouvelle alors qu'elle n'était âgée que de 12 ans. Neuf ans plus tard et arborant son plus radieux sourire, Émilie a raconté cette anecdote aux invités présents à la cérémonie.
« Quand je me suis vue en première page du journal, je me suis dit : « Là, je suis rendue une athlète de haut niveau. Va falloir s'entraîner plus, performer encore plus! » Je dois avouer que ça a été un gros coup de pouce dans ma carrière, ça m'a donné le goût d'aller plus loin, de toujours repousser mes limites personnelles. »
C'est aussi avec beaucoup de reconnaissance pour toute l'aide dont elle a pu bénéficier au cours de sa jeune carrière, entre autres grâce au programme Impulsion 2013, qu'Émilie a accepté son prix.
 
La puissance d'un symbole
En soulignant l'implication exceptionnelle de Tyler Wilson, La Nouvelle a fait de lui non seulement le porte-parole des 6329 bénévoles qui ont mis la main à la pâte lors des Jeux, mais aussi le symbole du don de soi, de l'altruisme et de la bonne humeur.
« C'était absolument incroyable de prendre part à un événement comme les Jeux. Tout le monde était heureux d'être là et ça faisait en sorte que l'ambiance était toujours très positive. Les bénévoles avaient un sourire pour chaque athlète, pour chaque organisateur, bref, pour tout le monde qui en avait besoin! »
Dans son souci de partager sa chance avec d'autres, M. Wilson était accompagné d'amis qui étaient, eux aussi, bénévoles pour les Jeux. Même s'ils ne sont pas allés dire quelques mots à l'avant, ceux-ci étaient très fiers car la reconnaissance qu'a reçue M. Wilson leur était un peu destinée, à eux aussi.
 « J'ai eu beaucoup de plaisir. Je le referais n'importe quand! » s'est exclamé Gordy Knobes,  un travailleur de Lennoxville qui s'est enrôlé comme bénévole aux Jeux, touché par la bonne humeur et la passion de Tyler, deux qualités qui font certainement de notre lauréat un excellent leader!