Une autre locomotive déraille à Lac-Mégantic

Un nouvel incident impliquant une locomotive de la Montréal, Maine & Atlantic a causé un peu d'émoi au centre-ville de Lac-Mégantic en fin de journée mardi. Un peu comme en janvier dernier dans le secteur Laval-Nord à Nantes, la locomotive déneigeuse qui effectuait un travail de déglaçage est sortie des rails à cause d'une accumulation de glace et a continué sa route sur quelques mètres.
L'incident s'est produit à l'intersection des rues du Québec Central et Frontenac, au centre-ville de Lac-Mégantic, et comme en janvier, la Ville n'a eu aucune explication de la compagnie ferroviaire responsable de la tragédie du 6 juillet dernier et qui exploite le chemin de fer en attendant sa vente à Railroad Acquisition Holdings, une filiale de Fortress Investment Group.
«Des employés de la Ville étaient là quand c'est arrivé, c'est comme ça que la Ville a su ce qui était arrivé», explique l'attaché de presse Louis Longchamps, qui précise que MMA n'a avisé personne ni fourni aucune explication.
La locomotive a pu être remise sur les rails après une opération de déglaçage manuelle.
En janvier, la locomotive avait bloqué la circulation pendant plusieurs minutes sur la route 161.
Rien contre André Arthur
Dans un autre ordre d'idée, la Ville de Lac-Mégantic n'entreprendra aucun recours contre l'animateur André Arthur à la suite des propos qu'il a tenus sur les Méganticois la semaine dernière, sur les ondes de CIGI-FM, une station radiophonique de Montmagny.
«Selon nos procureurs, il n'y a pas assez d'éléments qui permettraient un recours collectif au nom des Méganticois. De plus les chances de réussite d'un tel recours à l'endroit de M. Arthur pour ses propos sont très minces», conclut la Ville, qui avait demandé un avis juridique devant le tollé de protestations des citoyens.
«Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de matière pour des poursuites sur une base individuelle», précise aussi la Ville.