Alain Chagnon, président de l'entreprise Vertendre.

Une année 2014 chargée pour Vertendre

Moins présente dans l'actualité régionale depuis deux ou trois ans, l'entreprise Le Vertendre devrait connaître une année 2014 chargée. Elle a non seulement des projets intéressants à Eastman, mais d'autres encore qui devraient se réaliser ailleurs au Québec ainsi qu'aux États-Unis.
Après avoir effectué des tests pendant deux ans, Le Vertendre commencera bientôt à louer ses premiers chalets Zoobox. Ces petites constructions sont conçues pour permettre à ses occupants de littéralement communier avec la nature. Elles sont notamment équipées de panneaux solaires et possèdent une fenestration plus qu'abondante en façade.
Au total, l'entreprise implantera 19 nouveaux Zoobox sur les terrains dont elle est propriétaire à Eastman, au pied du mont Orford. La large majorité de ces nouvelles unités seront implantées dans le secteur du lac aux Castors, un plan d'eau encore à l'état sauvage.
Les 17 unités qui se retrouveront près du lac aux Castors ont toutes été pré-vendues. Leurs propriétaires auront droit de séjourner à l'intérieur de celles-ci un certain nombre de journées par année. On en fera la location le reste du temps.
«La pré-vente de ces refuges s'est très bien déroulée. C'est un produit qui est plaisant. C'est comme une cabane, mais dans laquelle on est confortable. Même à l'intérieur, tu te sens près de la nature», explique le président de Vertendre, Alain Chagnon.
Grâce à son revêtement extérieur de bois et ses lignes épurées, le Zoobox s'harmonise aisément à un décor boisé. «Au lac des Castors, les nouvelles unités vont bien s'intégrer à l'environnement», assure M. Chagnon.
Celui-ci ignore quand précisément il sera possible de procéder à l'implantation des refuges du lac aux Castors. Il s'attend toutefois à ce que les travaux sur le terrain s'amorcent au cours de l'été 2014.
Entre autres, un chemin d'une longueur de 1,2 kilomètre sera aménagé pour permettre aux gens de se rendre au petit plan d'eau. Vertendre détient un inventaire floristique et faunique des terrains qui seront traversés par ce chemin. Il doit maintenant obtenir la bénédiction du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs du Québec.
Attachée à la protection de l'environnement, l'entreprise entend créer une zone de conservation de la nature aux abords du lac aux Castors. «Cette zone sera face aux futurs Zoobox. Elle aidera à préserver le caractère sauvage des lieux.»
Des projets ailleurs
Par ailleurs, Alain Chagnon révèle que son entreprise est en voie de concrétiser trois autres projets d'implantation du Zoobox, le premier au nord de Mont-Tremblant, le second dans l'État de New York, aux États-Unis, et le dernier à Tadoussac.
L'objectif de M. Chagnon et son équipe est de procéder à l'implantation d'une vingtaine de refuges au nord de Mont-Tremblant et dans l'État de New York. À Tadoussac, on se contenterait d'une dizaine d'habitations.
À court terme, Vertendre testera une technologie expérimentale pouvant servir à recycler les eaux grises d'une habitation. L'entreprise s'est associée à la compagnie Terragone dans le cadre de ce projet, qui cadre bien avec son approche du développement.