Sylvio Proteau

Un webzine, une histoire de gars

Bien vivre, se détacher du regard des autres, Les sept merveilles du monde antique en image, Comment choisir une carte de fidélité, Bruno Mars, l'homme de la mi-temps du Super Bowl 2014. Mesdames, cessez de feuilleter vos magazines pour y retrouver ces articles puisque c'est aux messieurs qu'ils s'adressent. Oubliez Coup de pouce, ces billets sont plutôt l'oeuvre du magazine virtuel Affaires de gars, un site sherbrookois qui s'impose comme un des plus fréquentés au Québec. Sa mission? Valoriser et divertir l'homme de 25 à 60 ans à travers ses multiples passions.
Sylvio Proteau travaillait dans le domaine des communications lorsqu'il a décidé de consacrer sa carrière aux mâles québécois.
« Il n'y avait rien au Québec pour les hommes. Tout ce qui se faisait, c'était des magazines pour hommes avec le contenu que l'on est habitué de voir, des pitounes et des voitures. Moi, je voulais créer un projet rassembleur, positif et surtout, qui valorise le gars », explique le président de ce webzine qui rassemble maintenant 30 blogueurs et une vingtaine d'employés.
Ainsi, une séance de navigation sur Affairesdegars.com permet, par exemple, d'en apprendre plus sur la santé ou la mode dans la section Vivre, sur les affaires ou la science sous l'onglet Société, sans toutefois oublier les incontournables de la gent masculine, les voitures et le sport. Alors qu'on l'encourageait à se spécialiser dans un domaine bien précis, le fondateur a préféré garder le cap sur la diversité. « Moi ma passion c'est le sport et les automobiles. Mais si un autre gars n'aime pas ça le sport, il a droit à d'autres contenus. C'est pour ça que j'ai rassemblé 30 blogueurs de domaines complètement différents. »
Il semble que cette décision était la bonne puisque deux ans après son lancement, le site vient de franchir le cap du million de visiteurs par mois. De 5000 internautes par jour pour la première année, Affaires de gars attire maintenant 75 000 visiteurs dans une seule journée. Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, la vague d'internautes qui affluent sur le site n'est pas composée exclusivement d'hommes. Entre 40 à 50 % des visiteurs sont des femmes. « Il y a des femmes qui sont fans du site parce que le contenu rédactionnel est de qualité. On a beau être un magazine pour gars, on ne publie pas de photos osées que l'on retrouverait habituellement dans une publication de ce genre. Je suis très rigide sur ce point. »
Affaires de gars a le vent dans les voiles et son capitaine a bien l'intention d'en profiter. Une application mobile est sur le point d'être lancée et le site s'apprête à dévoiler une boutique en ligne. Une fois que la rentabilité sera au rendez-vous, Sylvio Proteau ne cache pas son envie de développer le pendant féminin de sa création. Mais avant cela, l'entrepreneur aimerait mettre sur pied une fondation dédiée aux garçons. « J'ai toujours défendu l'opinion de l'homme et je vise le respect de l'équilibre entre les hommes et les femmes. Un jour, j'aimerais avoir une fondation pour aider les jeunes hommes qui vivent des difficultés. Ça pourrait être au niveau de la persévérance scolaire par exemple. »
En attendant la création de cette fondation pour jeunes hommes, une liste d'organismes de soutien aux hommes est disponible sur le site Internet. Comme quoi il est possible de divertir avec des vidéos de chat - un incontournable du web -, de valoriser l'homme sous toutes ses facettes, mais également de l'aider et tout ça, sous une seule et même adresse.