Un troisième procès pour l'ex-directeur adjoint de La Samare

L'ex-directeur adjoint à la polyvalente La Samare de Plessisville, Joël Poliquin, a été cité à procès pour une troisième fois. Cette fois, il devra se défendre relativement à des chefs de harcèlement criminel et de supposition de personne. La procédure aura lieu le 10 février.
Le musicien a été acquitté une première fois le 5 décembre dernier, la juge Guylaine Tremblay estimant que les allégations d'agression sexuelle sur une mineure qui pesaient contre lui ne suffisaient pas à le faire condamner.
Un mois avant que l'on connaisse le dénouement de cette première affaire, une deuxième présumée victime s'est manifestée. Les faits la concernant se seraient produits alors que Poliquin était enseignant à l'école secondaire Monique-Proulx de Warwick, entre le 1er janvier et le 1er juillet 1998. À cette époque, la présumée victime était âgée de 16 ans.