Un producteur de cannabis thérapeutique prend le chemin de la prison

Tant qu'à posséder les installations pour produire du cannabis à des fins thérapeutiques, un individu de Bury a profité de l'occasion pour produire en plus grande quantité pour vendre et assouvir sa dépendance à la drogue.Jean-François Therrien a plaidé coupable hier à des accusations de production de cannabis entre le 1er décembre 2012 et le 7 février 2013. Il a aussi reconnu la possession de cannabis dans le but d'en faire le trafic durant la même période.
L'individu de 33 ans a pris jeudi le chemin de la prison pour la prochaine année.
Son avocat Me Christian Raymond et le procureur aux poursuites criminelles MeAndy Drouin ont présenté cette suggestion commune au juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec.
Therrien avait été arrêté à la suite d'une enquête de la Sûreté du Québec. Son permis de production émis par Santé Canada lui permettait de produire 157 plants de cannabis.
Cependant, lors de la visite des policiers, ce sont 468 plants qui ont été découverts de même que 10 kilos de cannabis en vrac. Les policiers ont aussi mis la main sur un montant de 33 000 $ emballés sous vide.
Therrien a admis rapidement sa participation dans ces activités de production de cannabis. Sans antécédent judiciaire, il a avoué son crime. Il a rapidement entrepris des thérapies pour vaincre son problème de dépendance aux stupéfiants.
En plus de la peine de détention, le juge Chapdelaine lui a interdit d'entrer en contact avec deux autres individus qui seraient impliqués dans cette affaire.
Défendu par Me Jean-Guillaume Blanchette, Solstice Périard-Larrivée doit revenir devant le tribunal le 30 janvier prochain dans cette affaire. C'est à cette date qu'il pourrait fixer le moment de son enquête préliminaire.