Un policier de Sherbrooke accusé au criminel

Un autre agent du Service de police de Sherbrooke (SPS) se retrouve dans l'eau chaude, faisant face à des accusations de conduite avec les facultés affaiblies et de délit de fuite.
L'événement est survenu au cours de la nuit du 14 mars dernier, alors que ce membre du SPS n'était pas en service.
La direction du corps policier a annoncé mardi avant-midi qu'un de ses agents devra faire face à la justice à la suite d'une enquête menée par la Direction des normes professionnelles de la Sûreté du Québec.
À la demande du directeur du SPS, Gaétan Labbé, l'enquête portait sur des allégations de conduite avec les facultés affaiblies et de délit de fuite impliquant un membre du SPS, mentionne-t-on.
«La décision de diriger ce dossier à la SQ a été prise dans le seul but d'assurer la plus grande transparence dans le déroulement de cette enquête», note un communiqué de presse.
À la suite de cette investigation, la Direction des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a déposé trois chefs d'accusation contre le policier du SPS, soit de conduite d'un véhicule à moteur alors qu'il avait les facultés affaiblies par l'effet de l'alcool, de conduite dangereuse d'un véhicule à moteur et de délit de fuite à la suite d'un accident.
«Comme le stipule la convention collective des policiers de Sherbrooke et compte tenu de la nature des accusations, l'agent sera affecté à des tâches administratives en attendant la conclusion des procédures en cours», précise-t-on. «Par la suite, un rapport sera soumis aux autorités municipales pour prise de décision.»
La Ville de Sherbrooke et son service de police n'entendent pas faire d'autres commentaires à ce sujet.