Un maire et ses dissidences du passé

Il y a dix ans, l'actuel maire Bernard Sévigny était en désaccord avec les choix budgétaires de l'administration Perrault. Il jugeait que la Ville de Sherbrooke consacrait trop d'argent à la Cité des rivières ainsi qu'à la construction de boulevards...deux des priorités de la prochaine année !
M. Sévigny est-il en rupture avec ses opinions du passé ?
À lire, ma chronique dans La Tribune de samedi.