Pierre Duchesne

Un laboratoire inauguré en grande pompe

Le Cégep de Sherbrooke a officiellement inauguré son Centre de recherche et de formation par simulation (CEREFS), jeudi, une initiative dont on a d'abord entendu parler sous le nom de laboratoire d'apprentissage assisté par mannequins simulateurs.
Le projet de 2,7 M $ permettra aux étudiants d'être formés avec de l'équipement à la fine pointe de la technologie, ce qui réduira notamment la pression sur les milieux de stages et permettra d'augmenter la capacité de certaines cohortes d'étudiants. Il s'agit d'une première dans le réseau collégial francophone.
Le Centre de recherche, qui a vu le jour dans un bâtiment acquis par le Cégep (l'ancienne Maison Aube-Lumière, rue Kennedy Nord à Sherbrooke), est notamment équipé de mannequins simulateurs, des mannequins imitant des personnes de différents âges, qui peuvent pleurer, tousser, simuler une crise cardiaque, et qui plongent les étudiants dans des réalités s'apparentant à un milieu de stage, et parfois même davantage.
« Tout a été pensé pour reproduire un environnement du domaine hospitalier », explique la directrice générale du Cégep de Sherbrooke, Marie-France Bélanger.
Le Centre, dont on parle depuis quelques années déjà, a été inauguré en présence de nombreux dignitaires, dont le ministre de l'Enseignement supérieur, Pierre Duchesne.
 
Texte complet dans La Tribune de vendredi.
Abonnement à la version électronique: