Le frère Léo Martel

Un grand éducateur s'éteint

Après une vie entièrement dévouée au monde de l'éducation et au soutien des jeunes en difficulté, le frère Léo Martel, de la communauté des Frères du Sacré-Coeur, s'est éteint dimanche dernier à l'âge de 89 ans.
Léo Martel a « révolutionné l'enseignement dans la province » aux côtés du frère Théode, souligne Fernand Drapeau, auteur de la biographie du frère Léo Martel. « Ils ont réussi à convaincre les autorités gouvernementales que les coûts élevés du cours classique portaient préjudice aux moins fortunés. Ils ont réformé l'enseignement de façon à donner des classes préparatoires qui donnaient aussi accès à l'université. »
De cette réforme a découlé la fondation de l'Université de Sherbrooke, à laquelle le frère Léo Martel a aussi étroitement collaboré, notamment comme premier secrétaire de l'École des sciences expérimentales et directeur des études de l'École de génie, à l'origine de la Faculté des sciences.
Texte complet dans La Tribune de jeudi.