Un gardien de prison subira un procès pour agression sexuelle

Un gardien de prison du Centre de détention de Sherbrooke a été cité à son procès pour une affaire d'agression sexuelle. Benjamin Trépanier-Beaulieu de Sherbrooke est accusé d'agression sexuelle causant des lésions et de séquestration. La citation à procès n'était pas contestée.
L'homme de 28 ans était de retour devant le tribunal lundi pour son enquête préliminaire qui se déroulait devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec. Notons que les gestes reprochés ne seraient pas survenus dans le cadre de ses fonctions.
Une ordonnance de non-publication demandée par l'avocate de la défense Me Mia Manocchio ne nous permet pas de révéler pour le moment les détails de cette affaire qui serait survenue le 18 avril 2013.
L'agent des services correctionnels à la prison de la rue Talbot a été libéré sous diverses conditions à la suite de sa comparution criminelle survenue en mai 2013. Il doit notamment respecter un couvre-feu et ne pas entrer en contact avec la victime alléguée.
Photos
La victime alléguée dont l'identité est protégée a été appelée à témoigner lundi. Le procureur aux poursuites criminelles Me André Campagna a aussi déposé des photos devant le tribunal.
Le dossier doit revenir le 20 mars prochain pour fixer le moment du procès dans cette affaire.
L'homme sans antécédent judiciaire demeure soumis aux mêmes conditions de remise en liberté en attendant son retour devant le tribunal.