Un festival sherbrookois multimédias

Les Sherbrookois admireront dans les semaines à venir deux oeuvres sur écrans géants au Marché de la gare de Sherbrooke. Celles-ci seront visibles de la rue King Ouest et même de Belvédère Sud. Interactives, elles réagiront aux allées et venues du public. Le tout est fait dans le cadre du festival Espace (IM) média dont la 3e édition vient d'être lancée.
Les deux réalisations mesurent 13 pieds de haut et 22 pieds de large et ont été rendues possibles grâce aux projecteurs d'Omaterra prêtés par Destination Sherbrooke. La première, Dérive de François Quévillon, consiste en un nuage de points représentant New York, Sherbrooke, Montréal et Orléans. Les points changent de couleur en fonction de la disposition des passants et de données météorologiques de chacune des villes.
La seconde oeuvre est de Jean Dubois et Chloé Lefebvre, et s'intitule À portée de souffle. Sur l'écran, deux personnes soufflent des bulles de gomme à mâcher. Quand elles se touchent, les spectateurs peuvent les contrôler en appelant au numéro qui y apparaît.
Le festival Espace (Im) média organisé par le Centre en art actuel Sporobole se déroule tout le mois septembre sur l'ensemble du centre-ville.
De nouveaux médiums
Diverses expositions et projections auront lieu dans le cadre d'Espace (IM) média construit autour des nouvelles technologies. «Pour les artistes, les nouvelles technologies, ça signifie de nouveaux médiums. Cela ne remplacera pas la peinture, par exemple, qui est en renaissance en ce moment. Toutefois, s'il y a de nouveaux moyens à explorer pour faire passer des messages, c'est tant mieux. En plus, le capital d'intérêt du public pour de telles oeuvres est plus grand, car c'est nouveau», indique le codirecteur de l'événement, Éric Desmarais.
Les collaborations entre les divers diffuseurs sont nombreuses, ce qui a permis la tenue de plus d'activités pour cette édition. «Nous avons quelques subventions du Conseil des arts du Canada et du Conseil de la culture du Québec, mais c'est très peu. Nous faisons avec nos moyens pour tenter d'offrir des arts intéressants aux Sherbrookois. Nous espérons que les oeuvres sur écran géant du Marché de la gare attireront beaucoup de gens et permettront des spectacles extérieurs et plus d'oeuvres dehors pour l'année prochaine. C'est une première à Sherbrooke ce type d'installation», souligne M. Desmarais.
Pour l'horaire complet des activités, aller au http://www.espaceimmedia.org/